Ebola : retour de l’épidémie dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo

Par Epoch Times avec AFP
1 juin 2020
Mis à jour: 2 juin 2020

« Il y a déjà quatre personnes décédées », a déclaré le ministre de la Santé Eteni Longondo.

Une nouvelle épidémie de fièvre hémorragique Ebola s’est déclarée dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo a déclaré le ministre de la Santé Eteni Longondo. « Il y a déjà quatre personnes décédées », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Les quatre décès ont été enregistrés dans un quartier de Mbandaka, le chef-lieu de la province de l’Équateur à environ 600 km à vol d’oiseau au nord de la capitale Kinshasa. Les deux villes sont reliées par le fleuve Congo (environ une semaine de navigation).

« L’Institut national de recherche bio-médicale (INRB) vient de me confirmer que les échantillons venus de Mbandaka sont positifs à la maladie à virus Ebola », a détaillé le ministre. « Nous allons leur envoyer très rapidement le vaccin et aussi les médicaments », a-t-il poursuivi, assurant vouloir se rendre sur les lieux en fin de semaine.

« CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR »

Une autre épidémie en cours dans l’Est

La province de l’Équateur a été touchée par une précédente épidémie d’Ebola entre mai et juillet 2018 (54 cas pour 33 morts et 21 survivants). « Ils ont déjà des réflexes de ce qu’il faut faire. Ils ont déjà commencé la riposte au niveau local depuis hier » dimanche, selon le ministre. Une autre épidémie d’Ebola est encore en cours à un autre bout du pays, dans l’Est, qui a tué 2 280 personnes depuis août 2018.

Le 14 mai, les autorités sanitaires avaient relancé un compte à rebours de 42 jours sans nouvelle hospitalisation pour déclarer la fin de cette dixième épidémie, qui a principalement touché la province du Nord-Kivu. Au total, il y a eu onze épidémies de fièvre Ebola déclarées sur le sol congolais depuis la découverte du virus dans ce pays alors appelé Zaïre en 1976, déjà dans la province de l’Équateur.

Un jeune homme reçoit un vaccin contre le virus Ebola d’une infirmière à Goma le 7 août 2019. (Photo : AUGUSTIN WAMENYA/AFP via Getty Images)

La RDC est également touchée par l’épidémie mondiale du virus du PCC, (3 195, dont 2 896 à Kinshasa, et 72 décès, selon les derniers chiffres officiels publiés lundi).

Connu communément comme le nouveau coronavirus et responsable de la maladie infectieuse respiratoire appelée Covid-19, le virus du PCC s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

 

— Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ