Échec scolaire : l’homme qui a toujours cru en son rêve

10 février 2019
Mis à jour: 11 février 2019

Arash Derambarsh est né à Paris en 1979, il est d’origine iranienne, sa famille ayant fui son pays au moment de la chute du Shah. Elle y retournera pourtant quelques années pour en revenir alors qu’Arash n’est âgé que de 4 ans.

À cette époque, il ne connaît pas un mot de français mais s’intègre pourtant très vite, dès l’école primaire. Cependant, les choses se corsent dès son entrée au collège. Il devra effectivement y affronter l’échec scolaire. Il cumulera alors les mauvaises notes, les punitions et les avertissements. C’est ainsi qu’il échoue au brevet.

Mais Arash a un rêve : il veut devenir avocat. Il intègre ensuite un lycée privé pour y effectuer sa seconde. Quant à ses années de première L et terminale, il les passera à Courbevoie. Mais il ne réussit pas à décrocher son baccalauréat. Suite à cela, il retourne alors dans le lycée privé dans lequel il avait effectué sa seconde, pour enfin y obtenir son précieux baccalauréat.

Après quoi, il entre à la faculté de Nanterre où les échecs se perpétuent. Mais Arash a de nombreux atouts ; une volonté de fer, un excellent relationnel et de nombreuses relations (journalistes, hommes politiques, chanteurs et comédiens).

Après avoir raté le Barreau par deux fois, sa ténacité ne faiblit pas pour autant et il sera finalement admis à l’école des avocats grâce à la soutenance d’une thèse. Il y préparera le CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat).

C’est dans son livre intitulé Tomber 9 fois, se relever 10, sorti le 7 février 2019, qu’il raconte son parcours chaotique. « Ce livre, c’est à la fois l’éloge de l’échec et une ode à la détermination et à l’opiniâtreté, déclare Arash Derambarsh lors d’une interview donnée au Parisien. Le message, c’est de pousser les jeunes en difficulté à s’accrocher, à positiver leur rage. »

RECOMMANDÉ