Ehpad : une octogénaire décède après avoir bu un puissant détergent

Par Suzanne Durand
21 octobre 2019 Mis à jour: 21 octobre 2019

Dans un Ehpad, une pensionnaire de 82 ans est décédée après avoir bu du détergent industriel pour canalisations qu’elle a confondu avec de l’eau.

Un tragique accident est survenu le 15 octobre dernier dans l’Ehpad « La Ruche » à Elbeuf en Seine-Maritime. Selon France 3, une pensionnaire âgée de 82 ans de l’unité Alzheimer de cet établissement aurait avalé un puissant détergent industriel pour canalisations. Elle a été brûlée à la bouche et les organes ont été touchés.

À ce moment, une seule personne surveillait une dizaine de personnes âgées, le reste du personnel étant en réunion.

L’octogénaire a été hospitalisée et plongée dans un coma artificiel. Elle est décédée dans la nuit du 18 et 19 octobre.

« Elle a cru que c’était de l’eau »

« Ma mère était dans une unité protégée. Il y a une blanchisserie et la porte de cette blanchisserie n’était pas fermée à clé, il y avait à l’intérieur un chariot de ménage avec deux verres préparés et remplis de Destop industriel. La porte étant restée ouverte, sans surveillance, ma mère est rentrée dans le local, elle a cru que c’était de l’eau et a ingéré 200 ml de produit », raconte la fille de la victime.

Une plainte déposée

Ses proches s’interrogent et l’une de ses filles déclare :« Pourquoi ce genre de produits était à portée de mains ? Pourquoi le local n’était pas fermé à clé ? »

La dame âgée était sous la tutelle de l’union départementale des associations familiales (Udaf) qui a porté plainte jeudi pour défaut de protection.

Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour blessures involontaires.

La direction de l’Ephad et la Croix-Rouge ont pour le moment refusé de s’expliquer.

RECOMMANDÉ