De plus en plus de membres du Congrès du Parti républicain s’opposent aux votes du collège électoral

Par Jack Phillips
1 janvier 2021
Mis à jour: 2 janvier 2021

D’autres députés américains ont déclaré qu’ils s’opposeraient au vote présidentiel du collège électoral le 6 janvier (au besoin, voir article explixatif d’Epoch Times sur le du rôle du collège électoral et de son déroulement prévu cette année). Le sénateur Josh Hawley (Parti républicain, Missouri) a annoncé qu’il se joindrait à l’effort.

Le représentant élu Ronny Jackson (Parti républicain, Texas) a déclaré mardi qu’il s’opposerait également à la présente liste de grands électeurs du collège électoral.

« Je voterai le 6 janvier pour DÉFENDRE le collège électoral, parce que le peuple américain mérite une élection LIBRE et ÉQUITABLE ! La FRAUDE qui a eu lieu le jour de l’élection ne peut être tolérée ! » a écrit M. Jackson.

Mercredi, le représentant Jeff Duncan (Parti républicain, Caroline du Sud) a déclaré qu’il se joindrait à l’effort, qui est mené par le représentant Mo Brooks (Parti républicain, l’Alabama). Le président Donald Trump s’est entretenu avec M. Brooks et plusieurs autres membres républicains de la Chambre des représentants au début du mois et les soutient dans leur effort.

« Le 6 janvier 2021, j’ai l’intention de m’opposer à la certification du collège électoral des États qui ont connu ces problèmes sans précédent comme l’Arizona, la Géorgie, le Michigan, le Nevada, la Pennsylvanie et le Wisconsin », a déclaré M. Duncan dans une déclaration. « Je prévois de m’opposer pour les habitants du troisième district de Caroline du Sud et pour les millions d’Américains qui réclament de la transparence dans l’élection de 2020. Nous, le peuple, savons que c’est une décision cruciale pour notre grand pays. Que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique. »

Le député Jeff Van Drew (Parti républicain, New Jersey) a également déclaré mardi qu’il s’opposerait au dépouillement des voix des États qui ne respectent pas l’État de droit.

Marjorie Taylor Greene (Parti républicain, Géorgie) a déclaré lors d’une interview cette semaine qu’elle avait appris qu’un nombre encore plus important de législateurs se joindrait à elle.

« Nous refusons de certifier une élection volée », a-t-elle déclaré dans l’émission de Kyle Olson. « En tant que membres du Congrès, il est de notre devoir de protéger l’intégrité de nos élections. »

Entre-temps, M. Hawley est devenu le premier sénateur à annoncer qu’il s’opposera à la certification lors de la session conjointe du Congrès.

« Je ne peux pas voter pour la certification des résultats du collège électoral le 6 janvier sans soulever le fait que certains États, en particulier la Pennsylvanie, n’ont pas respecté leurs propres lois électorales », a écrit M. Hawley dans une déclaration mercredi. « Et je ne peux pas voter pour la certification sans souligner l’effort sans précédent des multinationales, y compris Facebook et Twitter, pour interférer dans cette élection, en soutien à Joe Biden », a-t-il ajouté.

En plus de M. Hawley, les sénateurs Ted Cruz (Parti républicain, Texas), Rick Scott (Parti républicain, Floride), Kelly Loeffler (Parti républicain, Géorgie), et Rand Paul (Parti républicain, Kentucky) ainsi que le sénateur élu Tommy Tuberville (Parti républicain, Alabama) ont aussi déclaré qu’ils étaient ouverts à l’idée de s’opposer aux électeurs. Cette démarche nécessite l’intervention d’un sénateur et d’un représentant, ce qui déclenche ensuite un débat de deux heures et un vote du Congrès sur la validité des votes électoraux d’un État.

Mais plusieurs sénateurs du Parti républicain, dont le républicain n° 2 John Thune (Caroline du Sud), ont déclaré que la candidature échouerait.

« La chose dont ils doivent se souvenir, c’est que cela n’aboutira pas. Je veux dire qu’au Sénat, cela va donner lieu à un tollé généralisé », a déclaré M. Thune aux journalistes la semaine dernière. « Et je ne pense pas que cela ait beaucoup de sens de faire subir cela à tout le monde quand on sait quel sera le résultat final. »

Et la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi (Parti démocrate, Californie), s’adressant aux journalistes mercredi, s’est dite confiante que Joe Biden sera déclaré vainqueur au Congrès la semaine prochaine.

« Je n’ai aucun doute que » cela arrivera, a déclaré la démocrate de Californie.

Élections américaines – Rassemblement du 6 janvier bloqué ?


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ