Élections Canada : l’utilisation record des bulletins de vote par correspondance pourrait signifier qu’il n’y aura pas de gagnant définitif le soir du scrutin

Par James Risdon
15 septembre 2021
Mis à jour: 15 septembre 2021

Si un nombre record d’électeurs demandant de voter par bulletin spécial utilisent l’option de vote par correspondance lors de cette élection fédérale, les Canadiens pourraient bien se demander qui a gagné lorsqu’ils iront se coucher, plusieurs heures après la fermeture des bureaux de vote le 20 septembre, si les résultats sont très serrés.

« Dans les endroits où les courses sont serrées, il se peut que nous ne sachions pas qui a gagné le soir de l’élection », a déclaré Natasha Gauthier, porte-parole d’Élections Canada, à Epoch Times. « Il se peut que nous n’ayons pas de résultat à fournir. »

À seulement 10 jours de l’élection, les sondages montrent que les conservateurs et les libéraux semblent être à égalité.

Les courses électorales serrées au niveau des circonscriptions pourraient faire en sorte que les bulletins de vote par correspondance bouleversent les résultats prévus, à la dernière minute. Selon Mme Gauthier, les bulletins de vote postaux pourraient n’être dépouillés que le 25 septembre, soit cinq jours après l’élection.

« Selon le volume de ces bulletins spéciaux, il faudra peut-être deux à cinq jours pour les compter et obtenir tous les résultats », ajoute-t-elle.

Avant même de pouvoir être comptés, les bulletins de vote postaux doivent être vérifiés par des employés d’Élections Canada pour s’assurer qu’il n’y a pas de fraude électorale. Ensuite, tous les bulletins de vote postaux doivent être comptés à la main. Il n’y a pas de machines pour les comptabiliser.

Les électeurs qui demandent des bulletins de vote spéciaux ont la possibilité de voter soit par la poste, soit dans n’importe quel bureau d’Élections Canada du pays, au lieu de se rendre à leur bureau de vote habituel. Dans le passé, ces électeurs comprenaient généralement ceux qui ne pouvaient pas voter dans leur circonscription, comme les étudiants qui étudient loin de chez eux ou les personnes qui vivent ou voyagent à l’étranger ou dans une autre région du Canada.

« Lors de la dernière élection fédérale, 50 000 personnes ont voté par correspondance, dont 35 000 Canadiens vivant à l’étranger », a déclaré Mme Gauthier.

Les quelque 15 000 autres qui ont voté par bulletin postal à l’élection de 2019 étaient des électeurs vivant au Canada. En outre, près de 432 000 Canadiens ont voté dans un bureau d’Élections Canada, ce qui fait un total de 481 427 électeurs ayant voté par bulletin spécial, cette année-là.

Cette année, la pandémie de Covid-19 a rendu beaucoup de Canadiens beaucoup plus méfiants à l’égard du vote en personne. Les demandes de vote par bulletin spécial montent en flèche.

Le 10 septembre, l’organisme fédéral qui administre les élections a signalé que 795 606 Canadiens avaient déjà demandé à voter par bulletin spécial, dont 674 663 qui habitent dans la circonscription où ils vont voter.

Cette année, ce nombre total d’électeurs par bulletin de vote spécial est supérieur de quelque 314 000 à celui de l’élection fédérale de 2019 au Canada – et les électeurs ont encore jusqu’au 14 septembre pour demander les trousses de vote, afin de déposer leur bulletin par la poste ou dans un bureau d’Élections Canada.

Mme Gauthier affirme que l’organisme est prêt à gérer ce volume si une grande majorité de ces électeurs envoient leur bulletin de vote par la poste.

Lors de la troisième vague de Covid-19, Élections Canada a commencé à se préparer à recevoir jusqu’à cinq millions de votes par la poste. Depuis, le nombre de cas quotidiens de Covid-19 a diminué et les taux de vaccination ont augmenté, si bien que l’organisme a revu ses prévisions.

« Il pourrait s’agir de deux à trois millions de votes par courrier », déclare Mme Gauthier. « À chaque élection, il y a toujours une hausse (du nombre de bulletins de vote par correspondance demandés) le dernier jour. »

Bien qu’il soit impossible de prédire avec certitude le nombre de personnes qui voteront le jour du scrutin, les chiffres d’Élections Canada montrent qu’environ 19 millions de Canadiens ont voté, lors de la dernière élection fédérale en 2019.

Un taux de participation similaire, avec deux millions de bulletins de vote postaux lors de cette élection, signifierait que plus de 10 % du vote de cette prochaine élection ne serait comptabilisé que les jours suivant la fermeture des bureaux de vote.

C’est une marge plus que suffisante pour faire toute la différence entre une victoire et une défaite dans les circonscriptions électorales où le résultat est serré.

Bien que le dépouillement des bulletins de vote postaux puisse prendre jusqu’à cinq jours, chacun de ces bulletins doit être reçu par Élections Canada, avant la fermeture des bureaux de vote le 20 septembre.

Les électeurs qui reçoivent leur bulletin de vote spécial avant le jour de l’élection, mais trop tard pour le renvoyer par la poste à temps peuvent apporter leur bulletin à n’importe quel bureau d’Élections Canada avant la fermeture des bureaux de vote, a déclaré Mme Gauthier.

Toute personne qui demande un bulletin de vote postal et qui ne le reçoit pas à temps peut aussi simplement se présenter au bureau de vote et voter en personne, après avoir prêté serment en déclarant qu’elle n’a jamais reçu le bulletin.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ