Un éléphant émacié de 70 ans au Sri Lanka, dont les photos sont devenues virales, s’est effondré après un défilé

Par Jack Phillips
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

L’éléphant décharné de 70 ans, Tikiri, qui figurait sur des photos virales lors d’un défilé, s’est ensuite effondré, selon un ministre local et un groupe de défense des animaux qui a partagé des photos sur Facebook.

Le ministre sri-lankais du Tourisme et de la Faune, John Amaratunga, a déclaré vendredi 16 août qu’une enquête avait été lancée sur cette affaire, a rapporté NDTV. Il a demandé comment l’éléphant apparemment émacié a pu être forcé de participer à un long défilé.

Les organisateurs du défilé ont été critiqués par les internautes après la publication des photos sur la page Facebook de la Save Elephant Foundation. Les organisateurs ont ensuite retiré Tikiri du festival, selon les rapports, cependant…

« J’ai été informé que l’éléphant s’est effondré hier », a déclaré M. Amaratunga dans un communiqué.

Il a ajouté : « Considérant ce qui s’est passé, j’ai ordonné aux autorités d’ouvrir une enquête et de déterminer comment et pourquoi un éléphant en si mauvaise santé a été utilisé dans le perehara (spectacle) et de prendre les mesures nécessaires contre les responsables. »

M. Amaratunga a demandé aux autorités de la Faune de veiller à ce que cela ne se reproduise plus.

La Save Elephant Foundation, dans un message sur Facebook, a également déclaré que le pachyderme vieillissant s’était effondré, affichant une photo de l’animal couché sur le côté.

« Priez pour elle, s’il vous plaît. C’est trop fatigant pour elle de marcher et de travailler. Le jour où nous l’avons rencontrée, le vétérinaire a dit qu’elle était forte et qu’elle pouvait marcher. Certaines personnes sont aveugles dans leur cœur et se soucient moins des autres. Regardez cette pauvre vieille éléphante qui est tombée, le monde entier peut le voir. Nous ne pouvons pas laisser faire ça dans le silence. Il est temps de se lever et d’agir pour protéger les autres éléphants qui souffrent encore et qui attendent notre voix », peut-on lire dans le post du 15 août.

La fondation, plus tôt cette semaine, a écrit que Tikiiri est « l’un des 60 éléphants qui doivent travailler au service du Festival Perahera au Sri Lanka cette année ».

« Tikiri se joint au défilé tous les soirs de bonne heure jusqu’à tard dans la nuit pendant dix nuits consécutives, au milieu du bruit, des feux d’artifice et de la fumée. Elle marche de nombreux kilomètres tous les soirs pour que les gens se sentent bénis pendant la cérémonie. Personne ne voit son corps émacié ou son état affaibli, à cause de son costume. Personne ne voit les larmes dans ses yeux, heurtés par les lumières vives qui décorent son masque, personne ne voit sa difficulté à marcher causée par ses jambes sont enchaînées pendant qu’elle marche », ajoute le post.

Boycott

Elisa Allen, directrice de l’association PETA, a déclaré à CNN que les éléphants sont régulièrement exploités au Sri Lanka.

Tikiri, éléphant émacié de 70 ans, mangeant au Temple de la Dent dans la ville centrale de Kandy le 13 août 2019. (STR/AFP/Getty Images)

« Les autorités sri-lankaises doivent cesser de fermer les yeux sur une cruauté aussi atroce et doivent envoyer ce pauvre éléphant dans un sanctuaire réputé où les vétérinaires pourront l’examiner et, si le traitement est viable, vivre ses dernières années en paix », a déclaré Mme Allen dans un communiqué à CNN le 15 août. « Les touristes qui visitent le Sri Lanka peuvent aider les éléphants en refusant de monter à dos d’éléphant et en évitant toute attraction qui offre ou cautionne des promenades à dos d’éléphant, garde les animaux enchaînés ou les force à jouer », a-t-elle ajouté.

Jayantha Jayewardene, l’opérateur du Biodiversity and Elephant Conservation Trust au Sri Lanka, a déclaré à l’AFP qu’il est préoccupé par la santé du pachyderme.

« De toute évidence, l’animal est gravement sous-alimenté. Il est proche de la mort », a-t-il déclaré à l’AFP après avoir vu les photos. « Cela n’aurait jamais dû être permis. »

Une pétition en ligne a été diffusée au sujet de Tikiri, qui a recueilli actuellement plus de 27 000 signatures.

« Nous vous demandons, Monsieur le Premier Ministre du Sri Lanka, de mettre fin à cette torture et à ces abus barbares », déclare la pétition.

RECOMMANDÉ