En 2020, les patients COVID ont représenté 2% de l’ensemble des patients hospitalisés, selon les données hospitalières

Par Laurent Gey - Epoch Times
11 novembre 2021
Mis à jour: 11 novembre 2021

D’après un rapport publié récemment par l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation « au cours de l’année 2020, les patients COVID ont représenté 2% de l’ensemble des patients hospitalisés et 5% de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critiques. » De quoi mettre en perspective la politique sanitaire du gouvernement et la mise en place des restrictions des libertés en France.

L’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) est un établissement public français dont la mission est de « recueillir, analyser, restituer et diffuser l’information hospitalière ». À partir de toutes les données venant des établissements de santé, l’ATIH réalise des analyses annuelles de l’activité hospitalière pour donner une vision d’ensemble des hospitalisations en France.

Dans son rapport publié en septembre sur l’analyse de l’activité hospitalière 2020 consacrée au Covid-19, l’ATIH révèle que les patients COVID ont représenté 2% de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020 – tous champs hospitaliers confondus. Au sein des unités de soins critiques, ils ont représenté 5% de l’ensemble des patients et 8% des journées d’hospitalisation.  Une information relayée par le médecin Martin Blachier sur le plateau de LCP :

Une vision d’ensemble des hospitalisations de Covid-19 en France

Selon le rapport, parmi l’ensemble des décès hospitaliers survenus au cours de l’année 2020, 11% ont concerné des patients COVID, et parmi ces 11%, 72% présentaient une ou plusieurs comorbidités préexistantes graves. La proportion de patients avec comorbidités s’élève à 82%, parmi les patients hospitalisés en unité de soins critiques.

Toujours selon les données hospitalières, plus de la moitié des patients COVID hospitalisés présentait un facteur de risque cardiovasculaire (dont l’hypertension artérielle et le diabète) et 15% des patients hospitalisés pour COVID souffrait d’une pathologie respiratoire chronique préexistante. 2% des personnes âgées de 80 ans et plus ont été hospitalisées pour COVID en 2020, sur l’ensemble des personnes âgées de 80 ans et plus hospitalisées.

Effectif, proportion et âge moyen des patients hospitalisés pour COVID-19 selon les comorbidités, et par type de prise en charge année 2020 (ATIH)

On y apprend aussi que le Covid est plus sélectif sur les comorbidités que la grippe, en d’autres termes que la grippe est plus virulente que le Covid sur les patients n’ayant pas de comorbidités, ce qui justifierait une campagne vaccinale COVID orientée en priorité sur les personnes à risque possédant les comorbidités.

Des chiffres qui mettent en perspective la politique sanitaire du gouvernement

Cette synthèse des données hospitalières met en perspective l’impact réel du Covid sur l’hôpital en 2020 et les personnes majoritairement touchées.  Selon Martin Blachier sur LCP « en 2020, les Français ont connu 2 confinements qui ont coûté 200 milliards à la France, 35% des jeunes ont déclaré avoir des idées suicidaires suite à ces confinements, sans parler des retards d’apprentissage et la phobie scolaire chez les enfants ».  Sans parler du passe sanitaire qui conditionne la liberté des Français à la vaccination.

De quoi remettre en perspective le rapport bénéfice-risque de la politique sanitaire actuelle.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ