[En images] Angers : environ 400 fidèles manifestent pour réclamer le retour de la messe

Par Emmanuelle Bourdy
18 novembre 2020
Mis à jour: 18 novembre 2020

Dimanche 15 novembre, sur le parvis de la cathédrale Saint-Maurice à Angers, de nombreux chrétiens se sont réunis, malgré le confinement. Ils ont manifesté pour réclamer le retour de la messe.

Comme dans plusieurs villes de France, ce week-end, de nombreux catholiques se sont rassemblés pour dénoncer l’interdiction de réunion dans les lieux de cultes. Cela a été le cas notamment à Rennes, mais aussi à Nantes.

À Angers (Maine-et-Loire) également, les fidèles ont bravé le mauvais temps et le confinement, rapporte Ouest-France. Selon une source policière, environ 400 chrétiens se trouvaient devant la cathédrale Saint-Maurice à Angers (Maine-et-Loire) ce dimanche 15 novembre.

L’appel avait été lancé en fin de semaine dernière par les Associations familiales catholiques (AFC), soutenues par l’évêque du diocèse d’Angers, Mgr Delmas, afin que soit entendu leur demande de liberté de culte. « Tous les catholiques espèrent le retour de la messe. Elle est au cœur de nos pratiques. Cela fait partie de notre liberté de culte », a souligné Mgr Delmas.

Pour l’occasion, un dispositif spécial des forces de l’ordre, ainsi que des militaires de l’opération Sentinelle ont été mobilisés. Une demande d’autorisation avait au préalable été faite auprès de la préfecture, qui a donné son accord, interdisant toutefois la prière dans la rue.

« Rendez-nous la messe ! » scandaient les manifestants ce dimanche, à nouveau privés de leur culte en raison de ce deuxième confinement. Les catholiques se sont retrouvés devant l’édifice religieux à 12 heures. Plusieurs fidèles se sont mis à prier devant les portes de la cathédrale, genoux à terre. Aux environs de 12 h 30, une minute de silence a été observée. Le rassemblement s’est prolongé durant l’heure du déjeuner, relate encore Ouest-France.

FOCUS SUR LA CHINE – Destruction de temples par le régime communiste

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ