En Nouvelle-Zélande, une ministre part déclencher son accouchement à vélo

22 août 2018
Mis à jour: 22 août 2018

Le vélo, bon pour déclencher un accouchement ?

Julie Anne Genter, la ministre des Femmes en Nouvelle-Zélande a osé l’expérience. Très engagée en faveur du développement durable,  la jeune femme a choisi ce mode de transport écolo pour se rendre à l’hôpital afin de déclencher son accouchement.

Cette habituée du vélo est également la ministre associée des Transports. Elle a donc tenu à marquer le coup en effectuant à vélo le kilomètre séparant son domicile de l’hôpital d’Auckland, avec son compagnon.

«Mon partenaire et moi avons pédalé parce qu’il n’y avait pas assez de place dans la voiture», a-t-elle plaisanté sur les réseaux sociaux. «Mais cela m’a également permis d’être de très bonne humeur !»

Si en moyenne, les femmes accouchent entre 37 et 41 semaines, on comprend ainsi pourquoi Mme Genter a souhaité faire déclencher son accouchement puisqu’elle atteignait déjà sa 42e semaine de grossesse !  Elle ne présentait donc pas de contractions au moment de prendre le vélo, dimanche 19 août.

Bébé est finalement arrivé mardi 21 août, le deuxième dans le carnet rose du gouvernement néo-zélandais. En effet, la Première ministre Jacinda Ardern a repris ses fonctions début août après la naissance de la petite Neve en juin dernier.

D’après le New Zealand Herald, James Shaw, le leader du parti écologiste néo-zélandais, a réagi lors d’une conférence en désignant ce procédé comme “très à la mode” et se disant “fier d’appartenir à un parti qui soutient cela et à un pays dans lequel deux membres de l’exécutif peuvent avoir des enfants tout en continuant à travailler”.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ