En plein vol, il photographie des nuages orageux, des éclairs et des aurores boréales – c’est magnifique

Par Robert Jay Watson
29 juin 2020
Mis à jour: 29 juin 2020

Peu nombreux sont les pilotes qui se laissent dissuader de rester dans les airs par mauvais temps, mais il y en a un qui profite de chaque tempête pour se diriger droit vers ces dernières.

Le pilote et photographe néerlandais Christiaan van Heijst a souvent piloté des 747 pour survoler orages électriques et nuages d’orage, ou s’approcher des lueurs flamboyantes d’aurores boréales, ce qui lui a permis de saisir de rares photos époustouflantes.

« Quand je regarde se déployer de grandes aurores boréales ou des orages très actifs, je me sens très petit et insignifiant, comparé à ces amalgames d’énergie brute, de beauté et de taille qui se trouvent juste là, devant moi », a déclaré M. van Heijst, selon le Daily Mail.

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

Alors que Christiaan van Heijst, 37 ans, a commencé à voler à 14 ans aux Pays-Bas avant de partir pour des missions en Afrique et en Afghanistan, il a depuis foulé les cieux de partout dans le monde, perfectionnant progressivement son art de la photographie.

« Documenter et partager le monde vu d’en haut est la principale raison pour laquelle je fais de la photographie, [et je suis] convaincu que chaque personne devrait voir et apprécier les vues et les merveilles à couper le souffle que je découvre en altitude », explique-t-il sur son site web.

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

Christiaan Van Heijst pilote d’anciens gros-porteurs : le 747-8, un cargo, et le 747-400, un avion de passagers transformé en cargo. Pour ce faire, il compte sur l’aide de ses collègues pilotes, qui lui permettent de prendre des photos pendant leurs quarts de travail.

« Mes collègues m’ont beaucoup soutenu, car ils peuvent maintenant montrer à leurs proches à la maison à quoi ressemble notre travail depuis le cockpit », a déclaré M. van Heijst. « Je sais très bien qu’essayer de prendre une photo parfaite est un objectif éternel et infructueux, mais je fais de mon mieux et je laisse à mes spectateurs les vues parfois stupéfiantes que je partage avec eux. »

Bien sûr, le pilote ne vole pas directement vers le centre des zones dangereuses ; pourtant, il a vécu sa part de fantastiques événements météorologiques et atmosphériques.

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

Parmi les vues les plus spectaculaires que M. van Heijst ait saisies, il y a un phénomène naturel appelé les feux de Saint-Elme. Cette décharge électrique surréaliste crée un champ de plasma ressemblant à la foudre et était considérée par les marins comme un signe de chance.

En d’autres occasions, M. van Heijst s’est retrouvé au bon endroit au bon moment avec son appareil photo, par exemple lors d’apparitions d’aurores boréales. En survolant le Canada, ce n’était pas une mince affaire de les photographier, a reconnu M. van Heijst.

« Les aurores boréales, avec leurs énormes chaînes de lumière colorée, qui commencent très haut au-dessus de l’avion et s’étendent sur 500 km dans l’espace, chacune dansant, vibrant, et si vite et furieusement, sont presque impossibles à photographier correctement », a-t-il noté.

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

L’une des photos les plus mémorables que M. van Heijst ait prise fut un orage simple, mais non moins spectaculaire, alors qu’une décharge électrique illuminait les nuages d’orage.

« Le nuage que nous voyons ici à gauche a commencé à apparaître sur notre radar météorologique quelques minutes auparavant et a commencé à montrer un étonnant spectacle d’éclairs qui devenait de plus en plus intense », a-t-il déclaré. « Quand nous nous sommes approchés, nous avons vu que le nuage allait éclater sur notre trajectoire de vol et nous avons dû dévier jusqu’à 10 km pour éviter de pénétrer cette cellule [orageuse]. »

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

Christiaan Van Heijst est devenu célèbre dans le monde entier pour ses prises de vue à couper le souffle depuis la cabine, mais l’avion reste son véritable amour, un amour qui a commencé pour lui dès l’adolescence. « J’étais captivé par les vues et les panoramas uniques que je vois depuis le cockpit », écrit-il sur son site web.

Les photos sont de beaux objets en soi, mais M. van Heijst estime qu’elles peuvent avoir un objectif plus noble. « Chacun devrait pouvoir apprécier la beauté universelle qui nous lie tous sur terre, et être convaincu qu’elle peut conduire à plus de compréhension et de paix pour toute l’humanité », a-t-il partagé.

(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)
(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)
(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)
(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)
(Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst)

Avec l’aimable autorisation de Christiaan van Heijst ( Site web | Instagram | Facebook | Twitter )

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ