En pleine pandémie, une femme s’engage à laver la vaisselle pour pouvoir rendre visite à son mari souffrant d’Alzheimer

Par CNN
15 juillet 2020
Mis à jour: 15 juillet 2020

Chaque jour, Mary Daniel rendait visite à son mari, Steve, dans son centre de soins de la mémoire en Floride jusqu’à ce que les visites ne soient plus autorisées en mars, en raison de l’épidémie du virus du PCC.

Le virus du PCC* (Parti communiste chinois), communément appelé le nouveau coronavirus, les a séparés pendant 114 jours.

Mme Daniel a dit que le confinement était difficile pour son mari de 66 ans atteint d’Alzheimer. Aussi, lorsque l’établissement lui a proposé un emploi de plongeur à temps partiel, elle a tout de suite accepté. « Je leur ai dit : ‘Je vais être le meilleur plongeur que vous n’ayez jamais eu, parce que je veux être ici, parce que j’ai besoin d’être avec lui’ », a-t-elle confié à CNN.

(Avec l’aimable autorisation de Mary Daniel)

Avant le Covid-19, Mme Daniel a dit qu’elle aidait son mari à se préparer pour aller au lit chaque soir et qu’ils regardaient la télévision ensemble avant qu’il aille se coucher. « C’était notre routine et, tout d’un coup, je n’étais plus là », a-t-elle dit. « Et il ne savait pas pourquoi. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi. »

Mme Daniel a dit qu’ils avaient essayé de se visiter via l’Internet, mais ceci contrariait Steve. Il ne peut pas tenir une conversation, dit-elle, donc les visites sur FaceTime ne fonctionnent pas bien pour eux.

Pour cette femme de 57 ans, aller voir son mari après son travail est un avantage, mais elle lave la vaisselle, nettoie les planchers et la cuisine comme n’importe quel plongeur.

(Illustration – style-photo/shutterstock)

« C’est plein de règlements, j’ai dû passer un test Covid, un test TB, 20 heures de formation vidéo et un test de dépistage de drogue », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle allait utiliser son salaire pour faire quelque chose de gentil pour le reste du personnel.

Elle a commencé à travailler le 3 juillet et a dit que Steve l’avait reconnue, même avec son masque.

« Je suis entrée dans sa chambre et il a dit mon nom, il a dit Mary, ce qui était aussi un soulagement », se souvient-elle. « Alors quand il a dit ‘Mary’ et m’a serrée dans ses bras, nous avons tous les deux pleuré. »

Mary Daniel, portant un masque, avec son mari Steve (Avec l’aimable autorisation de Mary Daniel)

Mme Daniel a dit que son mari semble beaucoup plus détendu depuis qu’elle peut le voir et qu’il l’a même prise dans ses bras récemment.

« Il est venu derrière moi et a mis ses bras autour de moi … ce qui est une sensation incroyable », a-t-elle dit. « Il sait qui je suis. Il n’y a aucun doute, il sait qui je suis, même avec un masque. »

En mars, la Floride a émis une consigne d’urgence qui interdit les visites dans les maisons de soins infirmiers, les logements avec assistance et autres établissements de soins de longue durée, sauf pour les familles et les amis dans des cas de fin de vie. Le gouverneur Ron DeSantis a prolongé ces restrictions cette semaine pour 60 jours supplémentaires.

Selon les données du site web du Département de la santé de la Floride, l’État de la Floride est devenu une zone à risque et les autorités ont signalé 11 433 nouveaux cas de Covid-19 et 93 décès le 10 juillet.

« Des restrictions sur les visiteurs ont été mises en place dans les communautés de notre État comme mesure de sécurité, visant à protéger la population vulnérable que nous servons. Mais cela a été difficile pour les familles et les résidents, c’est pourquoi nous avons estimé que des solutions créatives étaient nécessaires, en particulier dans le cas de Mary et Steve », a dit dans un communiqué, Kelley Withrow, la directrice générale de Rosecastle, à Deerwood.

« Nous sommes heureux d’annoncer le succès de Mary dans son nouveau rôle et nous sommes heureux de voir les changements positifs dans le comportement de Steve », a-t-elle ajouté.

(Illustration – Mego studio/Shutterstock)

Mme Daniel dit qu’elle comprend la raison de ces règlements et qu’elle apprécie les efforts de chacun, mais elle pense qu’il doit y avoir un meilleur moyen.

Elle a demandé à l’État et au gouverneur DeSantis d’ajuster les restrictions. Elle a créé un groupe sur Facebook avec d’autres familles pour essayer de trouver d’autres options.

« C’est incroyablement triste de voir que le nombre de ces patients diminue de manière significative parce qu’ils sont isolés », a-t-elle dit. « Nous isolons ces patients pour les sauver, mais le confinement les tue. »

(Illustration – Chinnapong/Shutterstock)

*Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ