Enceinte de 5 mois, Cindy appelle à l’aide pour trouver un logement pour elle, sa fille de 8 ans et son futur bébé

Par Nathalie Dieul
18 mars 2021
Mis à jour: 19 mars 2021

Cela fait 6 mois que Cindy vit dans un petit logement précaire dans les Côtes-d’Armor, qu’elle va devoir quitter dans un peu plus d’un mois. N’ayant toujours pas trouvé de solution pour se loger après, la situation commence à être stressante pour cette femme de 39 ans enceinte de 5 mois avec un enfant de 8 ans à charge.

« Mon compagnon m’a mise à la porte de chez lui, du jour au lendemain. J’ai dormi trois nuits dans ma voiture, puis une quinzaine de jours chez des amis », raconte la jeune femme au journal local Le Penthièvre.

Grâce à la mairie de Plurien près de Lamballe (Côtes-d’Armor), Cindy Billan a obtenu une solution d’hébergement provisoire dans un camping en septembre dernier. « J’étais ravie », reconnaît la mère d’une petite fille de 8 ans, Thaïs. Le temps dans ce mobilhome de 26 m² où la mère et la fille ne devaient vivre que provisoirement s’est étiré, et les propriétaires du camping vont bientôt avoir besoin de le récupérer pour la saison estivale.

« Dans 46 jours, je dois quitter le logement provisoire que l’on m’a attribué avec ma fille de 8 ans. Je suis enceinte de 5 mois et je n’ai aucune solution d’hébergement », s’inquiète Cindy, qui recherche désespérément « une maison, un appart, même sans jardin, même petit, mais quelque chose où je puisse décemment vivre avec ma fille et mon futur bébé. »

Les patrons du parc Émeraude l’aident dans ses recherches et peuvent attester que la jeune femme paie rubis sur l’ongle son loyer de 450 euros, ce qui inclut les charges. La jeune femme n’a aucune dette, mais elle a perdu son emploi en restauration à cause de la crise du Covid-19, maladie causée par le virus du Parti communiste chinois (PCC).

« Je ne pourrai pas assumer un loyer de plus de 550 € », reconnaît Cindy. « J’ai mis des annonces dans les bulletins municipaux, fait appel à toutes les mairies du coin : Plurien, La Bouillie, Erquy, Fréhel, Pléboulle, Plévenon. »

La mère de famille espère trouver à se loger dans les alentours de La Bouillie puisque c’est là que sa fille est scolarisée et qu’elle ne voudrait pas perturber davantage son quotidien. « Maintenant, si on me fait une proposition un peu plus loin, il faudra bien que j’accepte et que je la change d’école », comprend-elle.

Après avoir fait toutes les démarches administratives possibles, Cindy lance un appel à l’aide à travers les médias. « J’ai déjà pu constater que la solidarité fonctionnait encore, alors je croise les doigts », espère-t-elle. « Nous devons retrouver une vie plus décente, coûte que coûte ! »

Si vous avez des pistes d’hébergement pour Cindy et Thaïs, contactez-les : azelou.22@hotmail.fr

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ