Des enfants interdits d’accès à l’hôpital tiennent une affiche spéciale à l’extérieur de la fenêtre pour leur grand-mère qui se bat contre le cancer

22 avril 2019 Mis à jour: 22 avril 2019

Personne n’aime voir souffrir un être cher. Malheureusement, c’est une partie de la vie qui arrive à un certain moment et qui disparaît un jour. Mais quand la maladie frappe, il peut être facile de se sentir impuissant et frustré. Souvent, tout ce que vous pouvez faire, c’est d’apporter un soutien émotionnel et du réconfort par des mots d’encouragement.

C’est exactement ce qu’une famille de la vallée du Delaware a fait pour leur grand-mère bien-aimée, Sandy Vanderstine, qui a été diagnostiquée d’un cancer du cerveau. Les petits-enfants de Sandy Vanderstine, qu’elle surnomme affectueusement les « Sept Magnifiques », étaient déterminés à soutenir leur Mom-mom, comme ils l’appellent, même s’ils devaient le faire de loin.

En février, Sandy Vanderstine a subi une greffe de cellules souches au Jefferson University Hospital de Philadelphie. Comme l’hôpital a pour politique de ne pas laisser entrer d’enfants de moins de 16 ans dans la chambre d’un patient dont le système immunitaire est affaibli, les Sept Magnifiques n’étaient pas autorisés à être au chevet de leur grand-mère. Mais cela ne les a pas empêchés de lui montrer leur soutien inconditionnel et leur amour quand elle en avait le plus besoin.

Engagés à la soutenir quoi qu’il arrive, ils ont fait une pancarte de l’extérieur de sa fenêtre qui disait : « Nous t’aimons, Mom-mom » , que Sandy Vanderstine pouvait voir de la fenêtre de son hôpital. En plus de leur pancarte, les enfants portaient aussi des t-shirts faits sur mesure sur lesquels on pouvait lire : « Personne ne se bat seul, ma Mom-mom. »

L’une des petites-filles de Sandy Vanderstine, Colette Weidle, 15 ans, a dit qu’elle espère que leur soutien aidera au processus de guérison. « Nous essayons tous de garder un état d’esprit positif parce qu’elle est le roc de notre famille et elle nous garde tous ici, nous sommes tous ici grâce à elle », a-t-elle dit à Fox29« Donc, en lui montrant à quel point on l’aime, c’est un peu la guérir parce qu’on sera toujours là avec elle. »

Selon Sandy Vanderstine, le geste attentionné de ses petits-enfants « l’a fait pleurer ».

« Ils ont été vraiment incroyables, ils font un pas de plus, ils sont si résilients », dit-elle. « Ils cherchent toujours à prendre soin de moi et ils me soutiennent quand je suis malade, ils ont été merveilleux. »

Ce n’est pas la première fois que la grand-mère vit ça. En fait, elle a déjà affronté le grand C trois fois. Et elle est déterminée à continuer à se battre.

Nicole Weidle, l’une des trois filles de Sandy Vanderstine, a dit que les Sept Magnifiques sont une des principales raisons pour lesquelles elle a encore un certain esprit combatif en elle. « Ce sont eux qui la maintiennent au combat et la maintiennent en vie », dit-elle. « Je pense qu’ils sont si reconnaissants et affectueux parce qu’elle ferait n’importe quoi pour eux. »

Les adorables enfants ont aussi écrit des lettres et des citations pour leur grand-mère pendant son séjour.

Selon Fox News, Sandy Vanderstine va bien après avoir reçu une greffe de cellules souches et s’être fait enlever une tumeur au cerveau.

C’est une bataille difficile à laquelle certains doivent faire face. Comme beaucoup de personnes chez qui on a diagnostiqué une maladie grave, c’est le soutien de leurs proches qui leur donne la force de se battre. Heureusement, Sandy Vanderstine a toute une équipe derrière elle, qui l’appuie à chaque étape.

Version originale

RECOMMANDÉ