Conflans: enquête ouverte après un tweet se félicitant de la décapitation d’un prof d’histoire

Par Epoch Times avec AFP
17 octobre 2020
Mis à jour: 18 octobre 2020

Le parquet de Paris a annoncé samedi avoir ouvert une enquête après la publication sur Twitter d’un message se félicitant de l’attentat de vendredi au cours duquel un professeur d’histoire a été décapité près d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

L’enquête de flagrance a été ouverte pour « apologie d’acte de terrorisme commise par le biais d’un moyen de communication », selon le parquet.

Ce tweet, publié samedi, dénonçait par ailleurs le fait de montrer à des élèves des caricatures de Mahomet.

Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ).

Un professeur d’histoire-géographie, qui avait montré début octobre des caricatures de Mahomet à ses élèves, a été décapité vendredi à proximité du collège où il enseignait par un Russe tchétchène de 18 ans, Abdoullakh A., qui a ensuite été abattu par les policiers.

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ