Une entreprise qui embauche d’anciens toxicomanes offre des mini-maisons à des sans-abri pour un montant de 68 000 dollars

Par Louise Bevan
16 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Une entreprise de Seattle qui embauche des travailleurs ayant surmonté leur dépendance, leur incarcération et leur situation de sans-abri a fait don de dix petites maisons à un projet d’aide humanitaire dans l’Oregon. La valeur de ce don s’élève à 68 000 dollars US (58 000 €).

La société Pallet a livré les 10 maisons à un camping urbain de Medford, dans le comté de Jackson, géré par l’association locale Rogue Retreat ; les unités de 6 m² remplaceront 10 tentes, a rapporté le Mail Tribune.

Steven Woody, un ncien combattant de la marine sans-abri âgé de 63 ans, qui est l’une des premières personnes à avoir occupé une petite maison sur le terrain de camping de Medford, a déclaré qu’il

se sentait « comme un être humain à nouveau ».

« Pouvoir garder ce que vous avez sans vous inquiéter que quelqu’un vous le vole est une grosse affaire », a-t-il dit.

(Illustration – RudenkoStudio/Shutterstock)

Le directeur du développement de Rogue Retreat, Matthew Vorderstrasse, a déclaré que les personnes âgées ou médicalement vulnérables seraient prioritaires en tant que nouveaux locataires. L’équipe a érigé plusieurs structures en quelques heures seulement le 11 octobre, et l’effet a été immédiat.

Pallet Shelter est la propriété de Brady King et de sa femme, Amy, qui décrivent leur entreprise comme une « société à but social ».

Près de 85 à 90 % de la main-d’œuvre de Pallet a déjà été incarcérée, a lutté contre l’addiction ou s’est retrouvée sans-abri, a déclaré M. King.

Un village de sans-abri à un carrefour de Portland, Oregon (Victoria Ditkovsky/Shutterstock)

Décrivant les unités de logement comme « entièrement équipées », Brady King a déclaré qu’une structure de base coûte 4 188 €, selon un article du Mail Tribune. Si l’on ajoute le câblage et le chauffage, le coût s’élève à 5 800 € par unité.

Bien que comparativement plus petites, les unités de Pallet sont deux fois moins chères que les petites maisons déjà construites à Hope Village, un autre camping de l’Oregon géré par Rogue Retreat. Elles ont également l’avantage d’être portables et leur montage prend environ 40 minutes.

« Avec 4 hommes, nous pouvons en ériger 10 par jour », a déclaré M. King. « Si on poussait vraiment, on pourrait en faire une toutes les 30 minutes. »

Les structures en fibre de verre et en aluminium ont deux bancs rabattables à l’intérieur qui peuvent être utilisés comme lits, plus des étagères, des prises électriques, des fenêtres et une porte d’entrée verrouillable. Une ouverture de secours à l’arrière de chaque unité pourrait servir de sortie alternative.

Le camping urbain de Medford, qui est ouvert depuis juillet, n’a pas encore d’électricité.

(Illustration – Alexander Oganezov/Shutterstock)

M. King sait combien il est impératif que les associations à but non lucratif apportent leur soutien à des projets d’aide tels que le camping de Medford.

« Nous avons constaté que les gens ne peuvent pas le faire parce qu’ils dépendent de la main-d’œuvre bénévole et des fournitures », a-t-il déclaré à KOBI 5, « donc si nous voulons vraiment résoudre le problème des sans-abri, nous devons le faire. »

Une autre utilisation des unités portables de Pallet Shelter a été identifiée dans le contexte des feux de forêt en cours ; les mini-maisons sont construites en tant que logements temporaires pour les familles déplacées.

Le 9 octobre, Rogue Retreat a filmé la mise en place de plusieurs petits abris sur le terrain de camping de Medford. Le jour suivant, malgré les nuages de pluie, les équipes de Pallet et Rogue ont continué leur travail.

« Notre personnel s’est préparé à cela en répandant des copeaux de bois dans tout le camp pour couvrir la boue potentielle », a déclaré Rogue Retreat sur Facebook. « Nous avons des auvents sur toutes les tentes. Et avec l’ajout des 10 structures Pallets, nous sommes en mesure d’aider nos plus âgés et nos handicapés médicaux à disposer d’un endroit sûr et sec.

« Il y a plus de 50 personnes dans le camping qui profitent de leur nouvelle maison temporaire », ont-ils écrit.

Ces petites maisons, qui offrent intimité, sécurité et isolation contre le froid, font déjà une très grande différence pour leurs nouveaux locataires.

FOCUS SUR LA CHINE – ETAC : lutter contre le prélèvement forcé d’organes

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ