Entrevue avec Danièle Lefebvre, fondatrice de Trucs et Truffes Chocolaterie

27 octobre 2015
Mis à jour: 27 octobre 2015

Epoch Times (E.T.) : Est-ce que votre activité de consolidation d’équipe est bénéfique seulement s’il y a des problèmes dans une équipe ou une entreprise ?

Danièle Lefebvre (D.L.) : Non. Une activité de consolidation d’équipe est en tout temps bénéfique. D’autant plus qu’en y alliant le chocolat, toutes les interventions ont un côté ludique qui plaît à tous. De plus, si l’activité n’a pas un but caritatif dans une équipe éprouvant des problématiques, elle peut être préventive. Alors, elle interviendra, entre autres, sur les éléments suivants :

  • Les sentiments de renforcement et reconnaissance, comme démontré dans la documentation scientifique, favorisent la rétention, la mobilisation et l’implication des employés, conditions essentielles à la rentabilité des équipes.
  • Une meilleure connaissance des forces et limites individuelles de chacun en perspective avec les objectifs de travail. Si les forces et limites de tous sont connues et assumées par l’ensemble de l’équipe et mises en perspective des objectifs de travail, il est alors plus aisé pour l’équipe de travail d’atteindre ses objectifs par une meilleure répartition des tâches et une meilleure compréhension des différences individuelles. Cette compréhension aux différences favorise une attitude d’ouverture au détriment d’une attitude défensive qui est, elle, non productive. Quand on se comprend mieux soi-même et que l’on comprend mieux les autres, on est plus tolérant. Il y a moins de paraître et plus d’être et d’humanité dans les relations de travail.

E.T. : Quels sont les effets bénéfiques de votre activité de consolidation d’équipe pour une entreprise ?

D.L. : Selon les objectifs de nos clients, nos ateliers peuvent favoriser :

  • Une meilleure connaissance des forces et des limites individuelles et d’équipe, ce qui favorise une meilleure communication, l’utilisation optimale des forces de chacun, une plus grande tolérance et une énergie positive plutôt que défensive ;
  • Un sentiment de reconnaissance qui favorise la rétention, la mobilisation et l’implication ;
  • Une mobilisation et un engagement communs, surtout après des restructurations ;
  • Une ouverture aux changements ainsi que des outils de communication pouvant faciliter l’implantation du changement auprès de subalternes ;
  • Une communication fluide ;
  • Un accroissement du potentiel de vente des équipes dédiées au développement des affaires grâce à une meilleure capacité de vente des représentants ;
  • Le développement d’un esprit créatif commun dans un contexte de résolution de problème ou de développement stratégique.

E.T. : Comment l’idée vous est venue à l’esprit d’utiliser le chocolat pour vos activités de consolidation d’équipe ?

D.L. : En 2008, après deux années à opérer conjointement Trucs et Truffes Chocolaterie et ma pratique privée, j’ai eu l’idée de joindre mes deux passions, soit la psychologie industrielle au chocolat. Mes prémisses de base consistaient à favoriser un climat d’ouverture et de confiance lors de mes interventions et me permettre un moment d’observation et d’analyse qui ne soit pas intimidant pour mes clients. Ainsi est née l’idée de proposer des défis chocolatés permettant aux équipes de travail d’œuvrer dans le plaisir sur un objectif commun, soit de concevoir la plus haute structure de chocolat. La beauté de ce concept réside dans le fait que, pendant la conception de leur structure, les participants sont ouverts et généralement authentiques puisque le chocolat diminue la susceptibilité et les inhibitions. De plus, comme les cinq sens des participants sont stimulés par le défi, leur capacité de rétention et d’intégration des compétences et connaissances transmises par l’activité est accrue puisque la mémoire sensorielle est supérieure à la mémoire intellectuelle.

E.T. : Quels sont les éléments qui différencient votre activité de consolidation d’équipe des autres activités offertes ?


D.L. : Le plaisir allié à une analyse quasi exhaustive du fonctionnement des équipes de travail qui permet des interventions personnalisées et concluantes. En effet, la combinaison entre un défi d’équipe ludique et sympathique exigeant la résolution de problème, des capacités d’adaptation et des stratégies innovatrices exigeant de penser out of the box à une analyse adéquate réalisée par une équipe professionnelle en psychologie organisationnelle favorise le développement optimal des équipes selon les objectifs identifiés par les gestionnaires.

De plus, j’ai développé une typologie des personnalités au travail qui est très complète au plan humain, en ce sens qu’elle comprend autant les facteurs de motivation, gestion du stress, les niveaux d’énergie, les modes communicatifs, relationnels, analytiques et décisionnels que les modes défensifs et les mécanismes de défense. Bref, j’observe les personnalités au travail d’un angle psychologique dans le but d’éviter les écueils professionnels tant chez l’employé que le gestionnaire ou l’équipe de travail. En outre, l’aspect ludique et novateur de cette typologie est garanti par le fait que chaque personnalité présentée est associée à une saveur de truffes. Votre saveur sera-t-elle « lime et gingembre » ou « caramel à la fleur de sel » ? Ce questionnement permet de détendre l’atmosphère tout en favorisant la rétention du contenu intellectuel présenté.

E.T. : Selon vous, est-ce que les activités de consolidation d’équipe sont populaires chez les entreprises au Québec ?

D.L. : Oui, ces activités sont très populaires, et ce, autant auprès des PME que des multinationales ou autant auprès des entreprises privées que parapubliques. De plus, nos ateliers peuvent s’adresser autant à des équipes de direction qu’à des équipes de travail complètes comprenant tous ses membres, quels que soient les niveaux hiérarchiques.

RECOMMANDÉ