Une épouse robot : le dernier développement de l’intelligence artificielle en Chine

22 février 2019 Mis à jour: 22 février 2019

Olivia Li

Les chercheurs chinois en intelligence artificielle (IA) ont créé la première « épouse robot » au monde, la présentant comme une solution au grave déséquilibre entre les sexes au sein de la population chinoise.

Selon un reportage publié le 5 novembre dernier par le site d’information chinois Sohu, un groupe d’ingénieurs de haut niveau chinois a créé la première « épouse de l’IA » au monde. « Une épouse robot a été créée, donc plus besoin d’épouser une vraie femme dans le futur », annonce le titre de ce reportage. Cependant, il n’indique pas quelle institution ou entreprise de haute technologie a produit cette invention.

Le reportage décrit la femme robot comme ayant des traits faciaux uniques ressemblant à ceux d’un vrai humain ainsi qu’une « peau » à une température proche de celle d’un corps humain. De plus, ces « épouses de l’IA » peuvent discuter avec les humains et effectuer des tâches ménagères.

En fonction de leurs besoins spécifiques, les clients peuvent commander des versions « personnalisées » de ces robots.

Le reportage affirme également que « l’épouse de l’IA », en plus d’être un robot sexuel, peut devenir une véritable âme sœur. « Actuellement, vous pouvez emmener une épouse-robot de l’IA chez vous pour un peu plus de 20 000 yuans (environ 2 600 euros). Il n’est plus nécessaire d’épouser une vraie femme », annonce-t-il.

Li Yuanhua, ancien professeur agrégé à l’Université normale de la capitale à Pékin qui réside actuellement à Sydney, a souligné dans une interview accordée à Epoch Times que le grave déséquilibre entre hommes et femmes en Chine provient de la politique de l’enfant unique imposée de force à son peuple par le régime chinois.

Selon les statistiques officielles de la Chine, on compte aujourd’hui dans le pays 104,64 hommes pour 100 femmes.

« En raison du déséquilibre du ratio hommes-femmes, un grand nombre d’hommes chinois n’arrivent pas à trouver une épouse », a précisé Li Yuanhua.

La Chine a un grave problème de célibataires. Selon le reportage publié en 2012 par le journal officiel chinois Quotidien du Peuple, il y aurait près de 12 millions d’hommes célibataires âgés entre 30 et 39 ans, contre environ 6 millions de femmes célibataires dans la même tranche d’âge. En d’autres termes, seulement dans cette tranche d’âge, au moins 6 millions d’hommes devraient rester célibataires.

Selon l’Académie chinoise des sciences sociales, en 2020 il y aura 24 millions de Chinois célibataires à la recherche d’une épouse.

Des motifs cachés

Gu He, expert sur la Chine, soupçonne qu’en développant une épouse robot, le régime chinois pourrait également avoir d’autres objectifs en tête.

« Si les développements ultérieurs de ce produit incluent des fonctions d’espionnage, telles que l’écoute cachée et la prise de vidéos, l’utilisateur aura chez lui un surveillant vivant », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à Epoch Times le 17 février.

Gu He a aussi souligné que le régime chinois avait émis de nouvelles directives visant à développer de manière agressive la technologie de l’IA, qui sert souvent d’outil pour surveiller la population.

La critique des internautes

Les internautes chinois ont désapprouvé fortement l’idée d’une épouse robot.

« Nous, les êtres humains, nous sommes créés par Dieu, nous avons l’âme et la chair. Les robots sont créés par les humains, ils n’ont pas d’âme ! », a écrit un internaute, ajoutant : « L’épouse de l’IA est le début de la destruction des humains. »

Le professeur Li Yuanhua met en garde que l’émergence de ce type de produit est le résultat direct de dégénérescence morale.

« Lorsque les êtres humains créeront une femme robot juste pour satisfaire leurs désirs sexuels et lorsque les robots remplaceront graduellement les êtres humains, l’état de vie conféré par Dieu sera détruit et les êtres humains seront au bord de l’extinction », a-t-il affirmé.

Version originale

RECOMMANDÉ