Epstein et Bill Clinton ont pris l’avion ensemble, confirme Maxwell dans une déposition récemment rendue publique

Par Bowen Xiao
26 octobre 2020
Mis à jour: 27 octobre 2020

Ghislaine Maxwell, une associée de longue date du défunt délinquant sexuel Jeffrey Epstein, a confirmé dans une déposition de 2016, récemment rendue publique, qu’elle avait pris l’avion avec Epstein et l’ancien président Bill Clinton.

La déposition, issue d’un procès civil en diffamation contre Ghislaine Maxwell, désormais réglé, par l’accusatrice Virginia Giuffre, contient d’innombrables passages où G. Maxwell a éludé les questions des avocats. J. Epstein a décrit G. Maxwell – un membre de longue date du cercle restreint d’Epstein – comme sa « meilleure amie » dans un article de Vanity Fair de 2003.

Dans un passage de la déposition, G. Maxwell est interrogée par l’avocate de Virginia Guiffre, Sigrid McCawley : « Vous avez volé dans les avions, les avions de Jeffrey Epstein avec le président Clinton, est-ce exact ? »

G. Maxwell a répondu : « J’ai pris l’avion, oui. »

G. Maxwell a longtemps été accusée d’avoir aidé à gagner la confiance des filles mineures pour permettre à J. Epstein de les abuser sexuellement. De nombreuses victimes présumées de J. Epstein ont accusé G. Maxwell de les attirer dans son cercle de trafiquants sexuels, où elles ont dit avoir été abusées sexuellement par lui et d’autres personnes puissantes.

Lors de questions complémentaires, G. Maxwell a été interrogée : « Quand vous étiez dans l’avion avec Jeffrey et le président Clinton, avez-vous observé Jeffrey et [CENSURÉ] parler ? »

« Je suis sûre qu’ils l’ont fait », a répondu G. Maxwell.

Lorsqu’on lui a demandé si J. Epstein et la personne dont le nom avait été retiré semblaient amicaux, Maxwell a répondu : « Je ne me rappelle pas. »

Laura Menninger, l’avocate de G. Maxwell, n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires envoyée par email.

Bill Clinton a pris l’avion de Jeffrey Epstein, tristement célèbre pour son surnom de « Lolita Express », au moins 26 fois, selon les données obtenues par Fox News en 2016. Dans une déclaration de juillet 2019, Bill Clinton a nié avoir visité l’île privée de Jeffrey Epstein et a déclaré qu’il n’avait voyagé que quatre fois dans l’avion.

En 2019, un jour avant que Jeffrey Epstein ne soit retrouvé mort dans sa cellule, près de 2 000 pages de documents le concernant ont été descellées, y compris des affirmations de Virginia Giuffre selon lesquelles elle avait reçu l’ordre de Ghislaine Maxwell d’avoir des relations sexuelles avec un certain nombre d’hommes riches et puissants, dont Jeffrey Epstein.

Dans ces documents rendus publics, une section intitulée « New York Presbyterian Hospital Records » expliquait en détail comment V. Giuffre avait « fourni des dossiers médicaux complets dans cette affaire, y compris des dossiers médicaux datant de l’époque où l’accusée abusait sexuellement d’elle et l’exploitait ».

Selon la transcription de 2016, qui contient d’innombrables passages, Ghislaine Maxwell a été interrogée sur sa relation avec Jeffrey Epstein et sur les allégations de Virginia Giuffre.

« Je n’ai jamais vu d’activités inappropriées impliquant des mineurs avec Jeffrey », a déclaré G. Maxwell.

« Je ne peux pas témoigner de ce que Jeffrey a fait ou n’a pas fait », a déclaré G. Maxwell. « Je ne peux témoigner que de ce que je sais et du fait qu’elle[Giuffre] ait menti à mon sujet du début à la fin et qu’elle m’amène à remettre en question à plusieurs reprises tout ce qu’elle peut ressentir. »

La déposition et les autres documents ont été autorisés à être publiés après que la cour d’appel des États-Unis pour le deuxième circuit, à Manhattan, le 19 octobre, eut rejeté les arguments « sans valeur » de G. Maxwell selon lesquels ses intérêts l’emportaient sur la présomption que le public devrait pouvoir voir les documents.

G. Maxwell a été arrêtée le 2 juillet à Bradford, dans le New Hampshire. Elle avait auparavant vécu pendant des années avec J. Epstein et était sa compagne de voyage fréquente lors de ses voyages autour du monde. Si elle est condamnée, elle risque jusqu’à 35 ans de prison. Un procès est prévu pour juillet 2021.

Lors de la déposition de 2016, il a été demandé à G. Maxwell combien de fois elle avait volé dans les avions de Jeffrey Epstein.

« Trop de fois », a-t-elle répondu.

G. Maxwell a déclaré qu’elle était employée par J. Epstein et qu’elle avait engagé des assistants, des architectes, des décorateurs, des cuisiniers, des nettoyeurs, des jardiniers, des employés de piscine et des pilotes dans le cadre de l’entretien de six maisons, selon la transcription, qui compte 418 pages.

À une occasion, G. Maxwell a reconnu qu’« une très petite partie de [s]on travail consistait à trouver de temps en temps des massothérapeutes professionnels pour Jeffrey ».

G. Maxwell s’est montrée évasive lorsqu’un avocat a insisté pour savoir si elle avait engagé Virginia Giuffre pour donner un massage érotique à Jeffrey Epstein.

« Virginia Roberts [Giuffre] s’est présentée comme une masseuse et s’est invitée à venir et à donner un massage », a témoigné G. Maxwell.

FOCUS SUR LA CHINE – Les acteurs cachés derrière des sociétés-écrans de Hong Kong



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ