Équateur : un don de croquettes empoisonnées est arrivé dans plusieurs refuges – plus de 20 chiens décédés

Par Epoch Times
16 juillet 2019 Mis à jour: 16 juillet 2019

Plus de 20 chiens, provenant de trois refuges différents, sont morts après avoir mangé des croquettes empoisonnées à Quito, en Équateur, vendredi dernier.

La nourriture avait été reçue sous forme de don anonyme.

« Nous enquêtons sur ce qui s’est passé », ont déclaré aux médias locaux des membres de la Fondation équatorienne pour l’action en faveur des animaux. Dans leur refuge, ils ont perdu trois chiens et au moins cinq autres ont été hospitalisés dans un état grave.

María Alejandra Reyes, de la Lucky Animal Welfare Foundation of Ecuador, a déclaré que huit animaux sont morts dans son refuge. « Nous ne savons pas de quel centre de collecte est arrivée la nourriture ou si elle provient des personnes qui donnent directement ici », a-t-elle expliqué, selon Diario Panorama.

Selon l’équipe de bénévoles, la nourriture est arrivée dans un sac scellé.

Un des chiens a passé plusieurs heures à l’agonie tandis que d’autres sont morts en l’espace de 25 minutes. De plus, six chiens ont été hospitalisés. L’état de certains d’entre eux est stable, a ajouté Mme Reyes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Acción Animal Ecuador (@accionanimalecuador) le

« Pendant 8 ans nous avons eu le plaisir de t’avoir [parmi nous], Osa. Un vrai petit ange. Il n’y avait pas d’être plus doux sur cette planète », c’est ainsi que la Lucky Animal Welfare Foundation of Ecuador a fait ses adieux à l’un des chiens décédés.

À Quito, le maire de la ville, Jorge Yunda, était indigné et a envoyé un message fort contre les responsables. Il a également montré sa solidarité en mettant à disposition des centres de soins pour animaux.

Dans son compte Twitter, le fonctionnaire a répudié ce qui s’est passé et a dit que de la municipalité est prête à aider les refuges. « Nous mettons à disposition nos hôpitaux Urbanimal Quito et toute l’aide dont vous avez besoin », a-t-il écrit.

María Alejandra Reyes a déclaré que le diagnostic du vétérinaire était un « empoisonnement ». « Nous ne savons pas quel type de poison, nous ferons l’analyse et nous nous prononcerons quand tout cela sera terminé », a-t-elle ajouté.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Acción Animal Ecuador (@accionanimalecuador) le

La Fundación Defensa de la Vida Animal EC (Fondation en défense de la vie animale EC), la plus touchée par la situation, a indiqué avoir perdu 13 chiens. « Nous sommes détruits, nous tremblons sans pouvoir comprendre quoi que ce soit », indiquent-ils dans une publication sur les réseaux sociaux.

Chacun de ces chiens a été sauvé, et a une histoire de survie :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Acción Animal Ecuador (@accionanimalecuador) le

« Ma Jully est arrivée en octobre de l’année dernière, la pauvre ne pouvait pas bouger ! Elle avait une fracture de la hanche et de l’humérus, la douleur était indescriptible, nous l’avons opérée, elle a pris du poids, nous l’avons récemment stérilisée, elle était si mignonne, grassouillette, enjouée et affectueuse ! Nous n’avons toujours pas fini de payer ses interventions chirurgicales et aujourd’hui elle est dans un coma artificiel », a partagé la fondation sur Instagram.

Certains des animaux se battent encore pour leur vie, d’autres sont déjà parmi les survivants.

Selon Animal Action Ecuador, ils devaient se rendre à l’Institut national de recherche en santé aujourd’hui à la première heure, avec des échantillons de la nourriture qui aurait intoxiqué ou empoisonné les animaux de leur refuge.

« Nous n’avons pas voulu publier la marque des croquettes car tant que nous n’aurons pas une réponse officielle sur ce qui s’est passé, une indication fiable, il serait totalement imprudent [de le faire] et cela pourrait engendrer un chaos », ont-ils déclaré sur Facebook.

Partout dans le pays, ainsi que dans d’autres pays du monde, les organisations de défense des droits des animaux ont exprimé leur condamnation de ce qui s’est passé et ont envoyé des messages de soutien.

« Pleurant à chaudes larmes avec le cœur brisé, nous laissons ce message de solidarité à nos sauveteurs de Quito, Équateur (…), qui ont perdu des dizaines d’animaux qu’ils avaient sauvés et en ont beaucoup d’autres dans un état critique, à cause de la mauvaise foi de personnes criminelles et sans cœur. On leur a offert de la nourriture empoisonnée et ils l’ont donnée innocemment à leurs animaux », a écrit Camitas Banana sur Facebook, un site dédié aux produits et services pour animaux.

Les fondations reçoivent ces dons pour nourrir les chiens dans les refuges. Mais à partir de maintenant, après l’empoisonnement, ils se demandent s’ils peuvent continuer à accepter ces sacs de nourriture offerte.

« Chaque jour, nous avons besoin de quatre sacs d’avoine, un de nouilles et un de croquettes pour les nourrir, une moyenne d’environ 100 euros par jour », explique Acción Animal Ecuador.

« Mais ÇA ME TUE de me demander à partir de maintenant comment on va les nourrir sans craindre que les sacs scellés ne soient contaminés, comment les nourrir à partir de maintenant alors qu’il faut dépenser tant d’argent pour cela ? Et s’il leur arrivait autre chose ? », ont-ils demandé sur Instagram.

RECOMMANDÉ