Éric Zemmour pris à partie et violemment injurié en pleine rue par un voyou alors qu’il venait de faire des courses

Par Séraphin Parmentier
1 mai 2020
Mis à jour: 1 mai 2020

L’agresseur s’est filmé avec son téléphone portable en train d’injurier copieusement l’éditorialiste. Il s’est par la suite vanté de lui avoir craché dessus en expliquant qu’il était incapable de se mesurer à lui autrement, le polémiste étant « super fort » en matière de débat.

Diffusée sur les réseaux sociaux le jeudi 30 avril, une vidéo montre l’éditorialiste du Figaro et de C-News agoni d’injures dans les rues de Paris. Une séquence d’une trentaine de secondes dans laquelle Éric Zemmour est violemment pris à partie par un individu, tandis qu’il marche sous le vent et la pluie après avoir manifestement fait quelques courses.

« Éric Zemmour, comment tu vas gros fils de p*** ? Ça va gros fils de p*** ? Nique bien ta mère ! » vocifère l’auteur de la vidéo. Impassible, Éric Zemmour continue sa route alors que l’auteur des injures le suit.

À la fin de la vidéo, l’auteur, qui porte un masque de protection, dévoile son visage et affirme, tout sourire, qu’il a craché sur l’éditorialiste : « Je peux vous dire, il a goûté un mollard ! »

De retour chez lui, le malfrat a diffusé d’autres vidéos sur le réseau social Snapchat où il se fait surnommer « Haram La Gratuité ». Après avoir salué ses « islamo-racailles », il est revenu sur la séquence filmée un peu plus tôt, expliquant avoir reçu des messages d’encouragement et des messages d’insulte de la part « des partisans » d’Éric Zemmour.

« Ouais, ouais, je sais, je n’aurais pas dû l’insulter et tout ça, mais comment vous voulez parler avec lui, dites moi ? C’est peut-être un fils de p***, mais c’est impossible de parler avec lui, il est super fort. C’est impossible, donc c’est comme si j’avais voulu parler avec Marine Le Pen. À part l’insulter sa mère, vous voulez faire quoi ? » poursuit l’auteur de l’agression.

Contacté par les journalistes de Valeurs actuelles, Éric Zemmour n’a pas souhaité réagir, considérant que les images diffusées sur les réseaux sociaux parlaient d’elles-mêmes.

Abondamment relayée sur la Toile, la séquence a choqué de nombreux internautes qui n’ont pas hésité à soutenir l’éditorialiste, qu’ils partagent ou non ses idées et sa vision du monde.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ