Espagne: Juan Carlos Ier a été opéré du coeur pour un triple pontage

Par Epoch Times avec AFP
24 août 2019 Mis à jour: 24 août 2019

L’ancien roi d’Espagne Juan Carlos 1er, âgé de 81 ans, a subi samedi une opération du coeur qui s’est déroulée « avec succès », a annoncé une dirigeante de la clinique où elle a eu lieu.

« L’intervention s’est déroulée sans incident », a déclaré à la presse Lucia Alonso, gérante de la clinique privée, située à la périphérie de Madrid. « Et comme cela se fait habituellement pour ce type de procédure, le patient est passé à l’unité de soins intensifs pour un contrôle post-opératoire », a-t-elle ajouté, dans une brève déclaration retransmise en direct à la télévision publique espagnole.

« L’opération chirurgicale s’est terminée avec succès et consistait à réaliser trois ‘bypass’ (dérivations) aorto-coronariens », a-t-elle précisé. L’ancien souverain a donc subi un triple pontage coronarien, devant permettre de rétablir un flux sanguin satisfaisant vers le coeur.

Cette opération à coeur ouvert avait été programmée à la suite d’un examen médical en juin, selon le Palais royal.  A la mi-journée, le roi Felipe VI, détendu et souriant, était arrivé à la clinique en compagnie de sa mère, la reine émérite Sofia.

De nombreux journalistes étaient massés devant l’établissement. « On se verra à la sortie », leur avait lancé vendredi soir Juan Carlos, avant d’être hospitalisé.

« Je me réjouis que l’opération de don Juan Carlos se soit déroulée comme prévue », a aussitôt commenté sur son compte Twitter le chef du gouvernement socialiste, Pedro Sanchez.

Il s’agissait de la 17e opération chirurgicale de Juan Carlos d’Espagne, qui avait notamment subi en 2010 l’extraction d’une tumeur bénigne à un poumon, selon les médias publics.

Il a régné sur l’Espagne pendant plus de 38 ans.

Proclamé roi en 1975 peu après la mort du dictateur Franco, il avait abdiqué en faveur de son fils, en 2014, à l’âge de 76 ans.

Grande figure de la démocratie espagnole, il avait aidé son pays à tourner la page de la dictature franquiste et à s’intégrer dans l’Union européenne. Le souverain avait cependant vu sa popularité ternie par quelques scandales ayant éclaboussé la famille royale, à la fin de son règne.

Le 27 mai dernier, il a annoncé son retrait complet de la vie publique, renonçant à toute activité institutionnelle.

RECOMMANDÉ