Espagne : une surfeuse placée en détention pour ne pas avoir respecté sa quarantaine

Par Emmanuelle Bourdy
9 septembre 2020
Mis à jour: 10 septembre 2020

Une femme qui surfait sur la plage de Saint-Sébastien (Espagne) a été arrêtée par la police. Le motif de cette arrestation : elle ne respectait pas la quarantaine, alors qu’elle avait été testée positive au coronavirus. Les faits se sont produits jeudi 3 septembre.

Alors qu’elle était en train de surfer, une jeune femme, secouriste de métier, s’est fait arrêter par la police ce jeudi 3 septembre. La jeune femme, qui travaille habituellement sur une plage voisine, était en congé ce jour-là et surfait sur la plage de Saint-Sébastien, dans le Pays basque espagnol, rapporte Ouest-France, d’après le journal local Diario Vasco.

Testée positive au covid-19, elle était en quarantaine. C’est sur dénonciation que la police est intervenue pour arrêter la femme, un particulier ayant divulgué l’information.

Les forces de l’ordre sont arrivées sur la plage, devant les baigneurs, et certains policiers portaient une combinaison de protection. Ils ont arrêté et menotté la femme avant de la placer en détention pour « désobéissance grave ».

L’Espagne – qui recensait le 7 septembre 500 000 cas de personnes déclarées positives au coronavirus – utilise la force pour lutter contre le coronavirus et ceux qui désobéissent aux directives imposées sont durement traités.

FOCUS SUR LA CHINE – Hommage aux morts inhabituel à Wuhan

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ