Essonne : il grille un feu rouge et tue une mère de famille sous les yeux de son mari et de leurs quatre enfants

Par Séraphin Parmentier
27 juillet 2019
Mis à jour: 27 juillet 2019

La victime circulait dans un monospace avec son époux et ses enfants lorsque son véhicule a été violemment percuté par un individu qui venait de passer au rouge.

Mercredi dernier, un accident impliquant deux véhicules a eu lieu aux alentours de 19 heures devant le stade nautique de Sainte-Geneviève-des-Bois, à l’intersection des rues Leo-Lagrange et Jacques-Duclos. Une mère de famille d’une trentaine d’années a été tuée sur le coup. Son mari et ses quatre enfants qui se trouvaient également dans le monospace ont été blessés.

« On voyait la famille dévastée. Les secours qui s’agitaient. Et une grande bâche. On a tout de suite compris », a confié un témoin de la scène aux journalistes du Parisien.

Selon le quotidienle conducteur ayant percuté le véhicule de la famille aurait grillé un feu rouge avant la collision. Il a ensuite effectué un tonneau, sa voiture terminant sa course sur le toit. Originaire de Jamaïque, l’automobiliste âgé d’une trentaine d’années a été légèrement blessé. Si son véhicule est immatriculé en Angleterre d’après un témoin oculaire, il résiderait toutefois en Seine-et-Marne. Il a été placé en garde à vue.

« Son permis de conduire n’est pas valide, il n’est pas homologué et d’ailleurs il est lui-même en situation irrégulière sur notre territoire », souligne une source proche du dossier dans les colonnes du Parisien.

« Rien ne permettait de penser qu’il pouvait y avoir un accident mortel ici plus qu’ailleurs»

Si un radar avait été installé fin 2010 au niveau du carrefour – très fréquenté – où a eu lieu l’accident, il se situe au niveau d’un autre feu rouge que celui qui a été grillé. « Ce n’était plus un lieu accidentogène. Nous prêtons attention à la vitesse parce qu’il y a de nombreux équipements sportifs à proximité et donc d’enfants qui passent à cet endroit », explique Frédéric Petitta, maire (DVG) de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Il y a quelques semaines, un marquage au sol représentant un mini rond-point a toutefois été dessiné à l’endroit où les deux véhicules se sont télescopés. « C’est pour fluidifier la circulation. Et nous mettrons sans doute quelque chose de durable à cet endroit. Mais rien ne permettait de penser qu’il pouvait y avoir un accident mortel ici plus qu’ailleurs », explique M. Petitta.

D’après le quotidien francilien, le nombre de morts et de blessés sur les routes du département de l’Essonne depuis le début de l’année est en hausse comparé à l’an dernier.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ