Essonne – Il se débarrasse de ses déchets dans la nature, le maire les lui renvoie : « Que ça serve d’exemple ! »

Par Séraphin Parmentier
14 octobre 2020
Mis à jour: 14 octobre 2020

Scandalisé par le comportement d’un individu qui n’avait pas hésité à jeter divers appareils électroménagers ainsi que des détritus le long d’une départementale, le maire de la commune victime du dépôt sauvage a décidé de les lui restituer.

Les faits se sont déroulés à Boutigny-sur-Essonne, une commune de 3000 habitants établie à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Paris.

Dans la matinée du mardi 13 octobre, les services municipaux ont découvert plusieurs déchets et détritus déposés de façon sauvage au niveau de la départementale qui jouxte la commune.

« C’est un lieu isolé dans les bois et accessible par la route, donc propice à ce genre de dépôts imposants », a expliqué Patricia Bergdolt, maire de Boutigny-sur-Essonne, à nos confrères du Parisien.

Parmi les objets et les déchets entreposés sur le bas-côté de la route figuraient notamment des sacs de gravats, des meubles et divers appareils électroménagers comme une machine à laver, un réfrigérateur ou un four micro-ondes.

Outrée, Mme Bergdolt prévient aussitôt les gendarmes et se déplace sur les lieux afin de tenter de trouver un indice susceptible de conduire à l’identification de l’auteur du dépôt.

« Vous savez, dans nos petites communes où l’on n’a pas de police municipale, on joue ce rôle d’officier de police judiciaire. Dans les effets personnels, j’ai trouvé un nom et une adresse sur un abonnement de journal », souligne l’édile dans les colonnes du Parisien.

Bien décidée à donner une bonne leçon à l’auteur du dépôt sauvage, Mme Bergdolt demande alors aux services municipaux de se rendre chez le mis en cause afin de lui restituer ses déchets.

« Que ça serve d’exemple ! »

L’individu en question, qui réside dans une commune voisine de Boutigny-sur-Essonne et ne se trouvait pas à son domicile au moment de l’intervention des services de la ville, a ainsi récupéré l’ensemble des objets et des détritus qu’il avait abandonnés dans la nature.

Ces derniers ont été entreposés dans son jardin par les agents municipaux botignacois. « On lui a rendu ses affaires, finalement, sans entrer à son domicile. Il va en avoir la surprise en rentrant chez lui », indique Patricia Bergdolt.

« Il devra également payer les frais engagés par la collectivité pour ramasser ses déchets. Et encore, comme on lui a rendu, je lui évite ceux de la location de la benne ! » observe l’édile.

La municipalité de Boutigny-sur-Essonne a également déposé plainte pour dépôt sauvage contre le mis en cause. « Que ça serve d’exemple ! » conclut le maire botignacois.

FOCUS SUR LA CHINE – ETAC : lutter contre le prélèvement forcé d’organe

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ