Essonne : le maire de Yerres autorise les commerces à rester ouverts malgré le confinement

Par Epoch Times avec AFP
19 mars 2021
Mis à jour: 20 mars 2021

« Pourquoi attraperait-on plus le Covid chez le marchand de chaussures que chez le libraire ? », s’interroge le maire Olivier Clodong. 

Le maire de Yerres dans l’Essonne a annoncé vendredi 19 mars avoir pris un arrêté municipal autorisant les commerces de proximité à rester ouverts, bravant ainsi les nouvelles restrictions de confinement contre l’épidémie du Covid-19 causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois)annoncées jeudi pour un mois par le gouvernement.

Dans 16 départements, dont ceux d’Ile-de-France, le gouvernement a autorisé les librairies, disquaires et coiffeurs à rester ouverts comme d’autres commerces considérés comme « essentiels », mais les autres devront fermer dès ce week-end.

Sur Twitter, l’ancien maire de Yerres et député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) s’est dit « fier » de la décision de son successeur.

« Totalement incompréhensible »

Pour Olivier Clodong, maire (sans étiquette) de Yerres, une commune de 30 000 habitants située à 20 kilomètres au sud-est de Paris, cette distinction est « totalement incompréhensible ». « Pourquoi attraperait-on plus le Covid chez le marchand de chaussures que chez le libraire ? », s’interroge-t-il.

L’élu a rappelé avoir déjà pris un arrêté similaire l’an dernier lorsque les grandes surfaces avaient été autorisées à rester ouvertes alors que les petits commerces avaient dû fermer, mais que cette décision avait été annulée par la justice.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ