Essonne : un molosse lâché sur des policiers mord l’un d’entre eux, ils ouvrent le feu

Par Léonard Plantain
31 juillet 2021
Mis à jour: 31 juillet 2021

Mercredi 28 juillet, des policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST) de Corbeil-Essonnes (en Essonne) ont été pris à partie par des individus au cours d’une interpellation. Individus qui ont lâché un molosse sur les policiers, dont l’un d’eux a été mordu. Ils ont été obligés d’ouvrir le feu pour faire partir le chien.

Vers 21 h 30 ce mercredi, dans la cité des Tarterêts rue Gustave-Courbet à Corbeil-Essonnes, des policiers de la BST ont eu une intervention difficile : des individus se sont opposés à une interpellation et ont lâché un chien d’attaque sur eux. Un molosse qui a mordu l’un d’entre eux à deux reprises au niveau des jambes.

Au début, ils ont tenté de faire fuir le chien avec du gaz lacrymogène, en vain. Il a fallu que deux des policiers ouvrent le feu pour que le molosse prenne finalement la fuite, sans que l’on sache s’il a été touché. Aucun policier ne l’a retrouvé depuis.

Sur place, l’homme qui a été interpellé faisait l’objet de plusieurs fiches de recherche, et avait une interdiction judiciaire de se trouver dans le département de l’Essonne. C’est lorsqu’il s’est rebellé, blessant un policier à un bras, qu’un attroupement s’est formé autour des policiers et qu’ils ont été agressés, a rapporté Actu17.

Une partie de cette intervention a par ailleurs été diffusée sur les réseaux sociaux, via une vidéo amateur d’une vingtaine de secondes. Dessus, on aperçoit le policier mordu par le molosse, entre deux voitures en stationnement, semblant hurler « il mord ! ». L’un de ses collègues fait alors feu à 2 reprises en direction de l’animal, puis 3 autres coups de feu sont tirés. Le chien, qui gémit, finit par s’en aller. Quant aux agresseurs, ils ont crié : « Bande de fils de p*tes ! N*quez vos mères ! » pendant que les forces de l’ordre partaient.

Au final, le fonctionnaire blessé a été transporté à l’hôpital. Heureusement, sa santé n’était pas en danger, mais il a tout de même reçu 5 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Depuis, une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de la ville. « Total soutien à nos collègues de la BST de Corbeil-Essonnes qui, dans le quartier des Tarterêts, se sont fait une nouvelle fois agresser, cette fois par un chien d’attaque », a réagi le syndicat Alliance police nationale de l’Essonne sur Facebook, évoquant également « la violence subie sur le terrain au quotidien » par les forces de l’ordre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ