Esther Benbassa accusée d’harcèlement moral exclue du groupe écologiste au Sénat

Par Epoch Times avec AFP
14 septembre 2021
Mis à jour: 17 septembre 2021

La sénatrice Europe Écologie Les Verts (EELV) Esther Benbassa, accusée dans une enquête de Mediapart de harcèlement moral à l’encontre de ses collaborateurs, a été exclue par son groupe au Sénat.

« Après avoir entendu la sénatrice et en conformité avec leur règlement intérieur, les sénateurs ont décidé d’exclure Esther Benbassa du groupe parlementaire à compter du 15 septembre », a précisé mardi le groupe Écologiste, Solidarité et Territoires, dans un communiqué.

« Mme Benbassa n’a pas contredit une partie des témoignages et elle n’a, à ce jour, pas jugé opportun de porter plainte en diffamation contre ces accusations », fait-il valoir pour justifier sa décision.

Pressions, humiliations…

Dans son enquête, Mediapart rapporte les témoignages de huit anciens collaborateurs et six anciens étudiants que l’élue employait à l’École pratique des hautes études.

Tous évoquent un climat de « terreur » instauré par la sénatrice, fait de pressions, de chantage à l’emploi et d’humiliations systématiques, souvent à l’occasion de mails, individuels ou collectifs, et de SMS consultés et retranscrits en partie par Mediapart.

Un « simulacre de procédure interne »

Dans un communiqué, Esther Benbassa fait part de son « exclusion » et de sa mise en retrait du groupe depuis début juillet. Elle associe cette « décision qui clôt un simulacre de procédure interne » et une « violation du principe de présomption d’innocence ».

La sénatrice regrette que « des impératifs d’image prennent le dessus sur le droit ». Elle dénonce « une décision qui n’est fondée ni sur le droit, ni sur les conclusions d’une enquête » ainsi qu’un « choix politique et de communication ».

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ