« Et si ça avait été mon père ? » De la limonade en soutien à la famille d’un policier abattu

Par Louise Bevan
27 juillet 2021
Mis à jour: 27 juillet 2021

Impactées par l’assassinat d’un officier de police de la ville d’Arvada, deux jeunes amies du Colorado ont levé près de 2 000 $ (1 700 €) en vendant de la limonade.

D’après Ashley Conn, sa fille Scarlett Reust, 9 ans, a été profondément troublée par la perte de l’officier Gordon Beesley, abattu par balle le 21 juin dernier, par un suspect qui, d’après une déclaration officielle, a « manifesté un sentiment haineux à l’égard de la police ».

« Elles considèrent la police comme des héros, des gardiens ; c’est pour eux choquant de les voir partir dans de telles conditions », explique Ashley à Fox News.

Scarlett, mue par l’empathie, aurait demandé à sa mère : « Et si ça avait été mon père ? Il avait des enfants… et si ça avait été mon père ? » Elle n’en sera pas restée sans reste bien longtemps.

Scarlett Reust et Addyson Elliot, deux meilleures amies du Colorado, vendent de la limonade au profit de la famille d'un officier décedé. (Avec l'aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)
Scarlett Reust et Addyson Elliot, meilleures amies, vendent de la limonade au profit de la famille d’un officier décédé, Commerce City, Colorado. (Avec l’aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)

Accompagnée par sa meilleure amie, Addyson Elliot, 10 ans, elles ont tenu un stand dans le centre-ville de Commerce City, Colorado, afin d’y vendre de la limonade, 50 ¢ (0,4 €) l’unité, vêtues de T-shirt portant la mention « Limonade pour l’officier Beesley, » flanquées d’un drapeau américain.

L’officier Beesley, laissant derrière lui sa femme et leurs deux enfants, travaillait depuis 19 ans comme policier à Arvada. En charge de la prévention et de la sécurité dans les écoles, une fois élu employé de l’année, Beesley était notamment connu pour accompagner les enfants à bicyclette à l’école.

(Avec l'aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)
(Avec l’aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)
(Avec l'aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)
(Avec l’aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)

Après le succès du premier jour, Scarlett et Addyson sont revenues deux jours de plus affronter le soleil du Colorado, pour offrir d’y désaltérer la population locale. Elles ont rencontré des dizaines de sympathisants, certains leur partageant quelques souvenirs de l’officier Beesley, d’autres, émus, contribuant généreusement.

Ashley se souvient notamment d’un adolescent, fils de policier, qui en a littéralement « vidé son portefeuille ».

« Nous avons vendus 6 cruches, » raconte Scarlett à KDVR. « Les gens venaient sans même vouloir de limonade, seulement pour contribuer. Ça n’a pas arrêté. »

Concernant leurs motivations : « Nous voulions qu’ils[les Beesley] se sentent bien, malgré la perte d’un bon père », raconte Addyson.

(Avec l'aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)
(Avec l’aimable autorisation du procureur du 17e district judiciaire)

Le bureau du procureur du 17e district judiciaire du Colorado a pris sur lui de faire connaître leur démarche sur Facebook. « Notre équipe s’est attelée à aider les filles à atteindre leur objectif », ont-ils posté. « Nous sommes très heureux de vivre près d’Addyson et Scarlett. Elles sont un exemple pour notre communauté. »

À la fin du mois de juin, Scarlett et Addyson ont apporté leur butin — plus de 1 800 $ (1 500 €) — au chef de la police d’Arvada, Link Strate. Les officiers, « larmoyants » d’après Ashley, affectés par la perte de leur frère d’armes, se sont montrés très enthousiastes devant l’initiative des deux enfants. L’argent est revenu à la famille Beesley via la Colorado Fallen Hero Foundation.

Le labeur et la générosité des deux jeunes filles ont rayonné auprès des proches de l’officier Beesley et dans toute cette communauté endeuillée.

« Pour ces deux petites, de penser à lui, de travailler sur ce stand, d’en offrir les fruits à la famille Beesley, tout cela en dit plus que ce que je ne saurais exprimer », raconte le chef Strate.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ