États-Unis : 8 adolescents sont hospitalisés pour des dommages pulmonaires graves pouvant être liés au vapotage

Par GQ Pan
29 juillet 2019 Mis à jour: 30 juillet 2019

En juillet, les autorités sanitaires du Wisconsin ont estimé que le vapotage pourrait être à l’origine de l’hospitalisation de 8 adolescents atteints de graves lésions pulmonaires.

Au cours du dernier mois, huit adolescents des comtés de Milwaukee, Waukesha et Winnebago ont été hospitalisés pour des lésions pulmonaires graves, selon un communiqué publié le 25 juillet par le département des Services de santé du Wisconsin [Wisconsin Department of Health Services (WisDHS)].

Le WisDHS rapporte que les adolescents conduits à l’Hôpital pour enfants du Wisconsin présentaient des symptômes de toux extrême, d’essoufflement et de fatigue. Certains ont également eu de la fièvre, des nausées et des douleurs thoraciques.

Le communiqué indiquait que les jeunes patients avaient déclaré avoir souffert de cette condition pendant des semaines, voire des mois, avant de consulter un médecin et que ce n’est que lorsque leurs symptômes sont devenus graves qu’ils se sont finalement rendus à l’hôpital.

Dre Louella Amos, pneumologue pédiatrique à l’Hôpital pour enfants a dit : « Ils ne respirent pas bien et ont l’air très malades », rapporte le Milwaukee Journal Sentinel.

Cette dernière a déclaré au journal que les adolescents en étaient arrivés « au point où ils ne pouvaient plus respirer ».

Après le traitement, l’état de santé des patients s’est amélioré, a déclaré l’Hôpital pour enfants. En date du 25 juillet, sur les huit jeunes, un seul était encore à l’hôpital. Les répercussions à long terme ne sont toutefois pas connues.

« Tous les patients ont rapporté avoir vapoté au cours des semaines et des mois précédant leur admission à l’hôpital », a déclaré le WisDHS. « Les noms et les types de produits utilisés restent inconnus, mais les entretiens avec les patients se poursuivent. »

« La popularité du vapotage croît vertigineusement chez les enfants alors que ses dangers restent encore relativement inconnus. Nous n’avons pas beaucoup d’information sur les effets à long terme et même sur les effets à court terme », a déclaré Michael Gutzeit, médecin-chef du Children’s Hospital, selon le Journal Sentinel. « Ce que nous savons, c’est que le vapotage est dangereux. Il est particulièrement dangereux chez les adolescents et les jeunes adultes. »

Au cours des dernières années, dans la foulée du rapport, l’Association pulmonaire américaine au Wisconsin a appelé les législateurs à taxer les cigarettes électroniques au même titre que les cigarettes conventionnelles et à relever à 21 ans l’âge minimum légal pour acheter des cigarettes électroniques dans cet État. L’organisme de santé sans but lucratif a publié le communiqué suivant :

L’Hôpital pour enfants du Wisconsin, l’un des établissements de santé les plus respectés au pays, a publié aujourd’hui des informations au sujet de l’hospitalisation de huit adolescents en raison de dommages pulmonaires, que les experts médicaux soupçonnent être liés à l’utilisation de cigarettes électroniques.

L’Association pulmonaire américaine a toujours soutenu que l’utilisation de la cigarette électronique n’est PAS sécuritaire, en particulier chez les jeunes dont les poumons sont encore en développement. Les cigarettes électroniques contiennent des produits chimiques, des métaux lourds et des particules fines. Les arômes de bonbons et de fruits que tant de jeunes apprécient contiennent des produits chimiques connus pour causer des dommages irréparables aux poumons. Ces arômes sont conçus pour tenter les enfants et leur donner la fausse impression que l’usage de la cigarette électronique est sans danger. Contrairement à ce que l’industrie voudrait leur faire croire, la cigarette électronique n’est PAS SIMPLEMENT des VAPEURS D’EAU INOFFENSIVES.

Le Wisconsin a fait d’énormes progrès dans la réduction des taux de tabagisme, mais fait maintenant face à une nouvelle génération de jeunes dépendants à la nicotine. Nous demandons aux législateurs d’agir rapidement pour adopter des lois qui pourraient inverser la tendance de cette épidémie croissante – en repoussant à 21 ans l’âge légal pour acheter tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, en incluant les cigarettes électroniques dans la législation des États sur les environnements sans fumée et en taxant les cigarettes électroniques au même titre que les cigarettes à combustion ordinaires.

Dr Matthias Salathe, professeur et président de médecine interne au Centre médical de l’université du Kansas, a déclaré  : « Nous devons le considérer sous deux angles différents », a-t-il dit. « Le vapotage en général et ses conséquences à long terme, et puis la question des additifs à l’intérieur », selon The Journal-Sentinal.

« Les adolescents sont très motivés par une approche basée sur les faits », a expliqué Dr Salathe. « Nous avons très bien réussi à convaincre les adolescents de ne pas fumer la cigarette. C’était dû à une présentation des faits. […] Nous avons besoin d’en savoir plus. La question est : qu’ont-ils vapoté ? »

RECOMMANDÉ