États-Unis : après une baignade, un homme décède après avoir été infecté par une amibe « dévoreuse de cerveau »

Par Suzanne Durand
30 juillet 2019 Mis à jour: 30 juillet 2019

Un Américain de 59 ans est décédé après avoir été infecté par une amibe « dévoreuse de cerveau » peu de temps après s’être rendu dans un parc aquatique dans le Comté de Cumberland…

D’après le New York Times, le 12 juillet dernier, en Caroline du Nord, au parc aquatique de Cumberland, Eddy Gray est mort d’une infection fulgurante au cerveau. M. Gray a aspiré par le nez une naegleria fowleri, aussi appelée amibe « dévoreuse de cerveau », un micro-organisme vivant dans les eaux douces et chaudes (généralement à plus de 25 °C).

Selon le quotidien, « après avoir pénétré dans le corps par le nez, Naegleria fowleri peut migrer vers le cerveau le long du nerf olfactif. Ensuite, il peut commencer à détruire les tissus cérébraux. Le nom technique de l’infection est la méningo-encéphalite amibienne primitive ».

Dans un communiqué, Zack Moore, épidémiologiste en Caroline du Nord, explique : « Les gens doivent savoir que cet organisme est présent dans les lacs, les rivières et les sources chaudes d’eau douce de la Caroline du Nord ».

Le département de la santé de Caroline du Nord recommande aux baigneurs d’être vigilants. « Tenez votre nez fermé, utilisez des pince-nez ou gardez la tête hors de l’eau lorsque vous participez à des activités chaudes liées à l’eau douce ».

Il conseille également d’éviter les activités aquatiques lorsque les niveaux d’eau sont bas et les températures de l’eau élevées, ou encore à éviter de soulever des sédiments dans des masses d’eau douce peu profondes.

Aux États-Unis, sur 145 personnes infectées entre 1962 à 2018, seulement quatre cas ont réussi à échapper à la mort. En France, l’Agence française de sécurité sanitaire avait recensé une seule victime française en 2008, en Guadeloupe.

RECOMMANDÉ