Les États-Unis désignent le Centre américain des Instituts Confucius, soutenu par Pékin, comme une mission étrangère

Par Cathy He
14 août 2020
Mis à jour: 14 août 2020

Le 13 août, l’administration Trump a désigné le centre qui soutient les Instituts Confucius aux États-Unis, soutenus par Pékin, comme une mission étrangère du régime chinois.

Le Centre américain des Instituts Confucius (CIUS), basé à Washington, est une organisation à but non lucratif qui fait la promotion des Instituts Confucius et des salles de classe Confucius financés par Pékin dans les universités et les écoles à travers les États-Unis. Les Instituts Confucius, qui se présentent comme des programmes linguistiques et culturels, ont fait l’objet d’une surveillance accrue ces derniers mois en raison de leur rôle dans la diffusion de la propagande et dans la suppression de la liberté d’expression dans les établissements d’enseignement américains.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que cette désignation reconnaît « le CIUS pour ce qu’il est : une entité qui fait avancer la propagande mondiale de Pékin et la campagne d’influence malveillante sur les campus américains et les salles de classe de la maternelle à la 12e année ». Cette désignation restreint les opérations et les niveaux de dotation des personnels du CIUS dans le pays.

« Les Instituts Confucius sont financés par la RPC [République populaire de Chine] et font partie de l’appareil de propagande et d’influence mondiale du Parti communiste chinois », a déclaré M. Pompeo dans un communiqué.

Un nombre croissant d’instituts Confucius ont fermé ces dernières années en raison des critiques sur leur rôle dans la campagne du régime pour étendre son influence mondiale.

CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Il existe actuellement 75 instituts Confucius dans les universités américaines et des centaines de salles de classe Confucius dans les classes de la maternelle à la terminale dans le pays, selon le groupe de défense de l’éducation, la National Association of Scholars (NAS). Ils sont financés et gérés par Hanban, ou le Bureau du Conseil international de la langue chinoise, un bureau du ministère chinois de l’Éducation.

Depuis 2006, Hanban a versé plus de 158 millions de dollars à une centaine d’universités américaines pour les Instituts Confucius, selon un rapport de la sous-commission d’enquête du Sénat américain de 2019 (pdf). Entre 2008 et 2016, Hanban a dépensé plus de 2 milliards de dollars pour mettre en place de tels instituts sur les campus universitaires du monde entier.

Hanban désigne la CIUS comme son « représentant à l’étranger » aux États-Unis, selon le rapport du Sénat, alors que la CIUS a déclaré à la sous-commission du Sénat qu’elle n’était pas le siège des instituts Confucius, et qu’elle ne faisait que soutenir les programmes.

Les chercheurs de la NAS ont déclaré que les Instituts Confucius présentent des images positives du régime chinois tout en blanchissant et en évitant de discuter de sujets jugés sensibles par le Parti communiste chinois (PCC), tels que ses violations des droits de l’homme.

Plus tôt cette année, le département d’État a également désigné 9 médias d’État chinois comme des missions étrangères, en reconnaissance de leur rôle en tant qu’organes de propagande du PCC. Entre-temps, l’Administration Trump a accéléré ses actions visant une série de menaces de la part de Pékin, notamment les violations des droits de l’homme dans les régions du Xinjiang et de Hong Kong, le vol endémique de technologies américaines et l’agression militaire dans la mer de Chine méridionale.

« Pékin a bénéficié d’un accès libre et ouvert à la société américaine, tout en refusant ce même accès aux Américains et aux autres étrangers en Chine », a déclaré M. Pompeo.

Il a ajouté que le régime chinois a « profité de l’ouverture de l’Amérique pour entreprendre à grande échelle et grâce à un financement important des efforts de propagande et des opérations d’influence dans ce pays ».

Le secrétaire d’État a déclaré que l’objectif de la dernière désignation était « de s’assurer que les éducateurs et les administrateurs scolaires américains puissent faire des choix éclairés sur la question de savoir si ces programmes soutenus par le PCC devraient être autorisés à se poursuivre, et si oui, de quelle manière ».

« Les États-Unis veulent s’assurer que les étudiants sur les campus américains ont accès à la langue chinoise et aux offres culturelles sans être manipulés par le Parti communiste chinois et ses mandataires », a-t-il déclaré.

Rachelle Peterson, chercheur principal à la NAS, a déclaré que l’action du ministère reconnaît à juste titre les Instituts Confucius comme « nœuds centraux du réseau de propagande du PCC à l’étranger », et met en lumière les « efforts pernicieux du régime pour influencer l’enseignement supérieur ». Le NAS a appelé à la fermeture de tous les Instituts Confucius du pays.

« Cette désignation est une excellente raison supplémentaire pour fermer les Instituts Confucius », a déclaré Mme Peterson dans un e-mail à Epoch Times.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ