Les États-Unis se réservent la possibilité de se détacher complètement de la Chine

Par Cathy He
19 juin 2020
Mis à jour: 19 juin 2020

Le 18 juin, Donald Trump a déclaré que son administration maintenait l’option d’une séparation complète de la Chine – ceci dans un contexte de relations devenant de plus en plus tendues entre les deux plus grandes économies du monde.

L’administration Trump a récemment multiplié les discours et les actions visant à contrer le régime chinois sur plusieurs fronts, notamment sur la mauvaise gestion par Pékin de l’épidémie du virus du PCC, sa répression des libertés à Hong Kong et les risques que représentent la présence des entreprises et des spécialistes chinois pour la sécurité américaine.

Se référant aux remarques sur la Chine faites mercredi dernier par le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer devant la Commission des voies et moyens de la Chambre des représentants, Trump a écrit sur Twitter : « Ce n’est pas la faute de l’ambassadeur Lighthizer (faite hier devant la Commission) car, probablement, je n’ai pas été assez clair, mais les États-Unis maintiennent certainement une option politique, dépendant de diverses conditions, d’un découplage complet de la Chine. »

Lors de l’audience à la Commission des voies et moyens, M. Lighthizer avait déclaré : « Est-ce que je pense que vous pouvez décider de découpler l’économie américaine de l’économie chinoise maintenant ?… C’était une option politique il y a quelques années, mais je ne pense pas que ce soit une politique ou une option politique raisonnable à ce stade. Je pense que vous verrez les chaînes d’approvisionnement revenir chez nous à la suite de la politique américaine. »

Donald Trump et les responsables américains ont fortement critiqué Pékin pour avoir dissimulé l’apparition de l’épidémie du virus du PCC, ce qui a provoqué la propagation mondiale de la maladie. En mai, le président américain a indiqué que les États-Unis « pourraient couper toute relation » avec la Chine.

Son administration aurait également accéléré les plans visant à inciter les entreprises américaines à relocaliser leur production hors de Chine après que la pandémie a exposé les dangers de la dépendance américaine des chaînes d’approvisionnement basées en Chine.

Mercredi également, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a rencontré le diplomate chinois Yang Jiechi à Hawaii. Dans un tweet posté le lendemain, Mike Pompeo a indiqué que Yang Jiechi « s’est de nouveau engagé à remplir et à honorer toutes les obligations » de la première phase de l’accord commercial entre les deux pays.

Au cours l’audience à la Commission des voies et moyens, Robert Lighthizer a également nié les affirmations de l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton selon lesquelles, lors des négociations commerciales en marge du sommet du G-20 en juin 2019, le président américain aurait demandé l’aide du dirigeant chinois Xi Jinping pour gagner sa réélection en 2020.

« C’est absolument faux. Cela n’est jamais arrivé. J’étais là. Je n’ai aucun souvenir de cela », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Je ne crois pas que ce soit vrai. Je ne crois pas que cela se soit vraiment produit. Vais-je oublier quelque chose d’aussi fou que ça ? Bien sûr, je ne l’oublierais pas… »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ