Vous êtes atteint de prédiabète ? Voici 5 remèdes pour votre santé

Contrez les difficultés futures reliées au diabète grâce à des habitudes et des suppléments qui peuvent réduire votre risque d'en être atteint
Par GreenMedInfo
10 août 2021
Mis à jour: 10 août 2021

Si vous présentez un risque de diabète de type 2 ou si vous êtes atteint de prédiabète, il existe des remèdes naturels qui peuvent vous aider à reprendre le contrôle de votre santé.

Lorsque votre taux de glycémie de base est supérieur à la normale, mais que vous n’avez pas atteint le seuil de diagnostic du diabète, vous souffrez peut-être de prédiabète, une affection qui ne présente souvent aucun symptôme, mais qui est néanmoins considérée comme grave.

Selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le prédiabète est « un problème grave » qui vous expose au risque de développer le diabète de type 2, plus grave, ainsi qu’une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral. Étonnamment, on estime qu’un adulte sur trois, soit environ 88 millions d’Américains, est atteint de prédiabète, mais la plupart de ces personnes ne le savent pas. Les facteurs de risque du prédiabète sont les mêmes que ceux du diabète de type 2 :

– Le surpoids
– Être âgé de 45 ans ou plus
– Avoir un parent ou un frère ou une sœur atteints de diabète de type 2
– Faire de l’activité physique moins de trois fois par semaine
– Avoir souffert de diabète gestationnel ou donné naissance à un bébé pesant 3,5 kg ou plus

Si vous avez reçu un diagnostic de prédiabète ou si vous pensez en être atteint, il est temps de prendre votre santé en main. Si rien n’est fait, le prédiabète peut évoluer vers un diabète de type 2 et avoir de nombreuses conséquences négatives sur la santé, notamment un risque accru d’insuffisance rénale, de cécité, de lésions nerveuses, d’amputation d’un membre, etc.

Le prédiabète : une maladie liée au mode de vie

Le prédiabète est un signal d’alarme sérieux qui indique qu’il est temps d’apporter des changements importants à votre mode de vie. Si vous ignorez les dangers, vous risquez de voir votre qualité de vie se détériorer et d’avoir de graves conséquences sur votre santé. La bonne nouvelle est que le prédiabète, et souvent le diabète de type 2, peuvent être évités en apportant quelques modifications essentielles à votre routine quotidienne.

Voici cinq remèdes contre le prédiabète que vous pouvez mettre en œuvre dès aujourd’hui, et qui vous conduiront sur une voie plus saine et plus dynamique, afin que vous puissiez profiter au maximum de vos journées et en profiter davantage.

1. La vitamine D

La vitamine D est liée à de nombreux avantages importants pour la santé, notamment la solidité des os, des muscles et des nerfs. Elle aide également à préparer votre système immunitaire à combattre les bactéries et les virus envahissants. Une supplémentation en vitamine D de haute qualité, ou sa production naturelle dans votre peau via une exposition raisonnable au soleil, peut également aider à prévenir le développement du diabète si vous êtes actuellement à risque.

En 2018, des chercheurs ont publié les résultats d’une méta-analyse d’essais cliniques contrôlés qui ont évalué les mesures de résultats glycémiques chez les adultes prédiabétiques, en surpoids ou obèses. Vingt-huit essais contrôlés par placebo représentant 3 848 participants ont été inclus dans l’analyse finale, qui a montré que la supplémentation en vitamine D améliorait significativement les mesures glycémiques et la sensibilité à l’insuline et pouvait être utile dans le cadre d’une stratégie de prévention du diabète de type 2.

Une étude effectuée en 2019 a évalué les effets de la supplémentation en vitamine D chez les patients atteints de diabète sucré. La méta-analyse a examiné les effets de la vitamine D sur la glycémie et la sensibilité à l’insuline, parmi d’autres paramètres biométriques affectés par le diabète, chez des patients diagnostiqués à travers 37 études.

Les niveaux de vitamine D se sont avérés nettement inférieurs à la norme chez les patients diabétiques, ce qui indique un besoin accru de supplémentation. L’augmentation des taux de vitamine D a permis un meilleur contrôle de la glycémie et est suggérée comme thérapie d’appoint, en complément d’autres traitements.

Une exposition mesurée à la lumière du soleil est votre meilleure source de vitamine D.

2. L’exercice physique

Les bienfaits de l’activité physique pour la santé sont légendaires et, lorsqu’on les compare aux effets négatifs d’un mode de vie sédentaire, le choix de devenir plus actif est clair, surtout si vous êtes prédiabétique.

Une marche rapide de 30 minutes cinq fois par semaine, soit 75 minutes d’activité physique intense par semaine, correspond au niveau d’activité physique recommandé pour les adultes par le ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis. En intégrant ce niveau d’activité physique dans votre routine, vous pouvez réduire votre risque de développer un diabète de type 2 de 58 %.

Des recherches sur les associations entre l’activité physique et le comportement sédentaire sur les biomarqueurs cardiométaboliques chez des patients atteints de prédiabète et de diabète de type 2 ont révélé que le fait de passer de 19 minutes d’activité physique modérée à vigoureuse à un comportement sédentaire entraînait une augmentation de 17 % de la quantité de graisse dans la région intestinale des participants. La réduction de l’activité physique a également entraîné une augmentation de 39 % de la résistance à l’insuline et une diminution de 3,3 % du HDL, ou « bon » cholestérol.

Il est intéressant de noter que ces mêmes effets négatifs sur la santé ont été observés lorsque les participants ont réduit l’intensité de leur exercice, passant d’une intensité modérée à vigoureuse à une intensité légère, ce qui démontre que le niveau d’effort lors de l’exercice est un facteur important pour bénéficier des avantages optimaux pour la santé.

3. La CoQ10

La coenzyme Q10, ou CoQ10, est un antioxydant produit dans votre corps qui génère de l’énergie pour la croissance et le maintien des cellules. Les niveaux de CoQ10 diminuent avec l’âge, ce qui rend un apport conscient de cette enzyme de plus en plus important. Présente en faible quantité dans la viande, le poisson et les noix, la CoQ10 peut être obtenue à des niveaux thérapeutiques grâce à un large éventail de compléments alimentaires.

Étudiée pour son utilité dans le traitement des migraines, des maladies cardiaques, de la démence et d’autres affections inflammatoires, la CoQ10 a également été explorée comme thérapie pour prévenir le diabète de type 2. Une étude effectuée en 2018 a examiné si l’administration de CoQ10 améliorerait la résistance à l’insuline chez les patients atteints de prédiabète.

L’essai en double aveugle et contrôlé par placebo a étudié 80 adultes présentant une intolérance au glucose, les répartissant de manière aléatoire dans un groupe de suppléments ou un groupe placebo. Après huit semaines de traitement, le groupe CoQ10 a présenté une diminution significative de la résistance à l’insuline ainsi qu’une baisse des niveaux de radicaux libres toxiques.

4. La curcumine

La curcumine (le pigment principal du curcuma, aussi appelé safran des Indes) est l’une des herbes médicinales les plus étudiées. L’extrait de curcumine a été étudié comme moyen de prévention du diabète de type 2 dans une étude publiée dans la revue scientifique Diabetes Care. Les chercheurs ont fait une étude randomisée de tous les sujets en leur donnant des capsules de curcumine ou de placebo pendant neuf mois. Un ensemble de biomarqueurs indiquant la progression vers le diabète de type 2 a été mesuré au départ et après la période d’étude.

Après neuf mois de traitement, 16,4 % des sujets du groupe placebo ont évolué vers un diabète de type 2, alors qu’aucun des sujets du groupe ayant consommé la curcumine n’a reçu de diagnostic de diabète. En outre, les sujets traités à la curcumine présentaient un meilleur fonctionnement général des cellules bêta, le type de cellules présentes dans le pancréas qui synthétise et sécrète l’insuline.

Une étude distincte sur la curcumine en tant que « prétraitement » chez des rats à risque a révélé que la curcumine régulait et modérait des molécules clés de signalisation cellulaire pour améliorer les réponses du pancréas au glucose et à l’insuline.

5. Le yoga

Maintenant que la science moderne a confirmé les nombreux bienfaits du yoga pour la santé, cette science ancienne commence à recevoir le respect qu’elle mérite. Recherché pour son utilité face à des centaines de maladies, le yoga pourrait être un traitement prometteur pour la prévention du prédiabète.

Une étude de 2019 a exploré le yoga comme intervention chez des femmes adultes prédiabétiques. L’étude a caractérisé les anomalies du foie, les changements biochimiques et les niveaux de stress après trois mois de pratique régulière du yoga.

Les chercheurs ont constaté que les taux d’hémoglobine glycosylée et de glucose étaient significativement réduits chez les femmes prédiabétiques pratiquant le yoga par rapport à celles du groupe témoin (n’ayant pas pratiqué). Les autres avantages observés de la pratique du yoga étaient la diminution des niveaux de stress et l’absence d’aggravation de la stéatose hépatique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ