Une étude allemande révèle que les chiens sont capables de détecter le Covid-19 dans la salive humaine

30 juillet 2020
Mis à jour: 30 juillet 2020

Une étude allemande a révélé que les chiens sont capables de détecter le Covid-19 à partir de l’odeur de la salive d’un patient.

L’étude a été menée par l’Université de médecine vétérinaire de Hanovre, en Allemagne, afin de découvrir si les chiens peuvent faire la différence entre une personne chez qui on a diagnostiqué le Covid-19 et une autre qui ne l’est pas, grâce à leur salive.

Les chercheurs ont collecté des échantillons de test sur deux groupes de personnes, celles qui avaient été infectées par Covid-19 et celles qui ne l’avaient pas été. Les échantillons positifs ont été prélevés sur des patients hospitalisés qui avaient été diagnostiqués avec Covid-19, et les échantillons négatifs ont été prélevés sur des personnes qui avaient été testées pour ne pas avoir d’antécédents de la maladie.

8 chiens de détection ont été amenés pour détecter à la fois la salive et tout écoulement du système respiratoire des patients atteints d’une infection par Covid-19. Les chiens ont d’abord été dressés pendant une semaine avant que les tests ne soient effectués.

Les échantillons ont été distribués sur des tampons de coton, puis placés dans un tube. Les tubes ont ensuite été placés dans un dispositif qui a permis de randomiser les échantillons (de répartir les échantillons au hasard pour la validation).

Ces tests ont été effectués dans un ordre arbitraire dans le cadre d’une étude en double aveugle, ce qui signifie que les participants et les personnes qui mènent l’étude ne savent pas quel échantillon est donné à quel chien.

Les résultats ont permis aux chiens de différencier les personnes infectées des personnes non infectées.

« Lors de la présentation de 1 012 échantillons randomisés, les chiens ont atteint un taux de détection moyen global de 94 % », indique l’étude.

Une fois analysés, les résultats ont montré que sur les 1 012 échantillons, 157 d’entre eux ont été correctement identifiés comme provenant de patients infectés, 792 d’entre eux ont été correctement identifiés comme provenant d’individus non infectés, ne laissant que 63 échantillons qui ont été incorrectement identifiés.

Grâce à cette étude, les chercheurs ont découvert qu’en raison des substances organiques et des particules rejetées par les patients atteints de Covid-19, la salive des patients diagnostiqués contient certains marqueurs d’odeur qui peuvent être captés par des chiens dressés avec un taux de réussite élevé.

Il est généralement connu que le nez d’un chien est beaucoup plus puissant que celui d’un humain. Selon les hôpitaux VCA, les chiens affectent plus de puissance cérébrale à l’interprétation des odeurs que les humains, et possèdent beaucoup plus de récepteurs sensoriels que les humains. En fait, l’odorat d’un chien peut être de 1 000 à 10 000 fois plus puissant que celui d’un humain.

Plusieurs études ont prouvé la force de l’odorat du chien, et il a été utilisé pour détecter la présence de cancer, de malaria, et d’infection bactérienne et virale chez l’homme, le tout avec un taux de réussite élevé.

Différentes maladies, virus et infections bactériennes dégagent des particules ou des composés provenant de l’organisme, qui peuvent être facilement et rapidement détectés par les chiens grâce à leurs puissants récepteurs olfactifs.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ