Une étude révèle que les chiens sont plus efficaces que les chats pour prévenir la solitude pendant les confinements

Par Jessie Zhang
23 juillet 2021
Mis à jour: 23 juillet 2021

Une nouvelle étude a révélé que dans le débat concernant les animaux à quatre pattes, les chiens règnent en maîtres lorsqu’il s’agit de protéger leurs maîtres contre la solitude pendant les périodes d’isolement.

Des recherches ont montré une augmentation de la dépression et de l’anxiété, en particulier chez les femmes, pendant la pandémie du virus du PCC. Les cliniciens spécialisés dans la santé mentale ont souligné l’importance du lien social, d’autant plus que la moitié de l’Australie est confinée ce mois-ci.

Dans une enquête menée auprès de 384 personnes vivant seules en confinement, sous la direction de Jessica Oliva, maître de conférences en psychologie à l’université James Cook, les chercheurs ont constaté que les propriétaires de chiens avaient deux avantages.

Les chiens semblent être meilleurs que les chats pour aider leurs propriétaires à faire face à la pression mentale des confinements. (Yan Laurichesse/Unsplash)

« Leurs chiens les encourageaient à les emmener se promener et leur offraient la possibilité de socialiser avec d’autres personnes », a déclaré Oliva dans une déclaration aux médias. « La marche et la socialisation sont toutes deux positives en termes de santé mentale. »

Oliva a ajouté que le simple fait de posséder un chien semble également atténuer les effets de la solitude d’une certaine manière.

Les chats sont des animaux nocturnes et aiment jouer la nuit, alors que vous êtes très probablement en train de ronfler doucement.

« Pour les propriétaires de chiens, plus que pour les propriétaires de chats, un aspect important est l’existence d’un lien physique, c’est-à-dire la possibilité de toucher et de sentir une autre créature vivante dans la maison », a déclaré Oliva.

Tant les propriétaires de chats que de chiens ont constaté que les animaux de compagnie leur donnaient une excuse pour parler à voix haute, ce qui semblait atténuer la solitude et améliorer l’exécution des tâches.

« Les propriétaires de chiens ont fait preuve d’une conscience et d’une attention accrues grâce à l’interaction avec leurs chiens », a déclaré Oliva.

Contrairement aux attentes, les propriétaires de chats se sont révélés moins attentifs que les non-propriétaires.

Toutefois, cela peut être dû aux différents traits de personnalité des propriétaires. Par exemple, il a été démontré que les « gens à chats » ont un score de névrose significativement plus élevé que les « gens à chiens ».

Les chats sont des créatures solitaires et indépendantes. (Marta Markes/Unsplash)

Elle a suggéré que sortir se promener ou passer du temps à interagir avec la communauté, par exemple en discutant avec ses voisins, est tout aussi efficace pour atténuer la solitude que d’avoir un animal de compagnie.

« Mais les résultats suggèrent toutefois que les chiens pourraient être de merveilleux catalyseurs pour ces activités », a déclaré Oliva.

L’étude a été publiée dans l’International Journal of Social Psychiatry.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ