Un étudiant a été poignardé mortellement pendant que des spectateurs ont filmé ses souffrances jusqu’à son agonie

Par NTD Television
21 septembre 2019 Mis à jour: 21 septembre 2019

Peu après la fin des cours, lundi, une bagarre meurtrière a éclaté dans un centre commercial près de l’école secondaire Oceanside dans le comté de Nassau à New York. Un groupe d’adolescents a vu Khaseen Morris, un élève de 16 ans, être agressé et poignardé à la poitrine. Certains ont pris leur téléphone et ont documenté la bagarre sur les médias sociaux, mais personne n’est intervenu pour l’aider.

Khaseen Morris est mort des suites de ses blessures après avoir été transporté à l’hôpital, selon le lieutenant de police Stephen Fitzpatrick du département de police du comté de Nassau.

Dans un communiqué publié mercredi, la police a annoncé que Tyler Flach, 18 ans, a été accusé de meurtre au deuxième degré.

Tyler Flach, 18 ans. (Département de police du comté de Nassau)

Cependant, l’avocat de Tyler Flach, Edward V. Sapone, a déclaré que son client maintient son innocence.

« Il a pris la décision responsable de se rendre lui-même pour finalement laver son nom », a-t-il dit. « Au moment opportun, nous divulguerons des informations vitales sur ce qui s’est passé avec ce qui a été filmé et cela change complètement cette affaire. D’ici là, nous demandons à la communauté de réserver son jugement et de prier pour ceux qui souffrent. »

Lors d’une conférence de presse mardi, avant que les arrestations n’aient eu lieu, le lieutenant Fitzpatrick a déclaré qu’il s’agissait d’un combat « organisé au préalable » pour une « fille et pour savoir avec qui elle pourrait sortir ».

« Le conflit a dégénéré quand un groupe de 6 ou 7 hommes ont attaqué la victime et ses deux amis, et l’ont poignardé pendant la mêlée », a déclaré le lieutenant Fitzpatrick, debout devant le centre commercial où s’est déroulée l’incident. Il a estimé qu’il y avait entre 50 et 70 adolescents à ce moment qui ont pu témoigner sur les faits.

M. Fitzpatrick a dit qu’il ne savait pas quoi penser du nombre de spectateurs qui n’ont pas aidé Khaseen Morris. « Les enfants sont restés là et n’ont pas aidé Khaseen. Ils préfèrent filmer cet événement. Ils ont filmé sa mort au lieu de l’aider ».

La sœur de Khaseen, Keyanna, le décrivait comme une « bonne âme pure » qui entrait dans une pièce « tout sourire » et rendait « tout le monde si heureux ». Ce plus jeune de quatre frères et sœurs, Khaseen, aimait faire du skate et se teindre les cheveux, a déclaré sa sœur à CNN.

Khaseen venait tout juste de commencer sa dernière année à Oceanside en se faisant de nouveaux amis, après avoir fréquenté l’école à Freeport, un village de Long Island, où sa sœur disait qu’il était malheureux.

« C’est l’endroit le plus agréable que j’aie connu depuis des années », a-t-il dit à sa mère vendredi, selon sa sœur.

Le lycée Oceanside. (Avec l’aimable autorisation de WPIX)

Keyanna, en larmes, s’est exprimé après avoir vu la mort de son frère en vidéo. « Il était couché dans son sang et personne ne l’a aidé », dit-elle. La stabilité de la vidéo, centrée sur son frère mourant, l’a fortement peinée.

« C’est juste répugnant » dit-elle. « Qui resterait juste planté là et regarderait un gamin dans son sang ? »

Les services commémoratifs pour Khaseen Morris auront lieu le 28 septembre, selon sa sœur. Un compte GoFundMe a été créé pour aider la famille à payer les frais funéraires.

Phyllis Harrington, surintendante du district scolaire d’Oceanside, a déclaré dans une vidéo publiée jeudi que le district fait « tout ce qui est nécessaire » pour protéger les élèves et le personnel. Elle a également demandé aux parents de parler à leurs enfants de l’utilisation des médias sociaux, en avertissant chacun de ne pas « s’engager dans la propagation de rumeurs ». CNN a contacté le district scolaire pour obtenir ses commentaires.

Laura Curran, directrice exécutive du comté de Nassau, a déclaré dans un communiqué que des policiers supplémentaires seraient affectés à la patrouille de l’école secondaire Oceanside et des écoles voisines. « Je veux plaider auprès de tous nos résidents, pas seulement de nos jeunes : si vous voyez quelqu’un en grand danger, veuillez utiliser votre téléphone pour obtenir de l’aide – pas pour partager et aimer une publication », a-t-elle dit.

RECOMMANDÉ