Une étudiante brésilienne reçoit de l’aide d’un criminel pour changer un pneu et finit par se faire assassiner

Par Julian Bertone
2 octobre 2019 Mis à jour: 2 octobre 2019

Une étudiante universitaire brésilienne a été retrouvée morte mercredi 25 septembre après qu’un homme l’a aidée à changer un pneu crevé sur sa voiture.

Son corps sans vie a été retrouvé menotté et bâillonné dans l’État de São Paulo, après qu’un homme ayant fait l’objet de condamnations antérieures et de crimes de viol, tels que déterminés par la police après son identification, l’a approchée pour lui offrir de l’aide.

Mariana Bazza, 19 ans, avait disparu la veille après avoir quitté le gymnase de la ville de Bariri, à environ 60 kilomètres de l’endroit où la police a trouvé son corps abandonné dans la campagne, selon un reportage de la chaîne de télévision RT.

Les caméras de sécurité à l’extérieur du gymnase montrent un homme en train de faire quelque chose sur la voiture de l’étudiante. Sur des images ultérieures, on peut voir le même homme lui parler avant qu’elle n’emmène sa voiture dans un garage voisin pour obtenir de l’aide.

Lorsqu’elle était sur les lieux, elle a envoyé une photo à son petit ami où on peut voir le sujet en train de changer le pneu. À partir de cette image, la police a pu l’identifier comme étant Rodrigo Alvarez Pereira, un criminel de 37 ans, et a procédé à son arrestation en présumant qu’il était l’auteur du crime.

M. Pereira avait été libéré de prison un mois plus tôt et a un casier pour « vol, tentative de meurtre, extorsion et viol », selon le média brésilien G1.

Pendant sa détention, le condamné a plaidé coupable et a indiqué où il avait laissé le corps, mais il a ensuite nié ses aveux devant un juge, affirmant que la police l’avait forcé à les faire.

Rodrigo Pereira a changé sa déclaration et a accusé une tierce personne d’être responsable.

La police a expliqué qu’elle n’exclut pas la nouvelle version, mais qu’elle ne lui fait pas confiance en raison de toutes les preuves contre Rodrigo Pereira.

En attendant les résultats de l’autopsie, qui permettront de déterminer la cause du décès et de savoir si la jeune femme a été agressée sexuellement ou non, le suspect demeure en détention provisoire.

RECOMMANDÉ