Éviter le blues de l’hiver

2 décembre 2014
Mis à jour: 29 octobre 2017

La dépression saisonnière, aussi appelée trouble affectif saisonnier ou blues de l’hiver, est un problème courant, particulièrement chez les femmes et les personnes ayant des antécédents de dépression. Des études révèlent qu’environ 10% de la population en sont victimes.

Les symptômes sont les suivants :

• Un ralentissement du rythme physiologique

• Une difficulté pour se réveiller le matin

• Une diminution du niveau d’énergie

• Une augmentation de l’appétit, ce qui peut conduire à une prise de poids

• Une tendance à beaucoup dormir

• Une diminution de la concentration

• Un certain repli sur soi, avec un éloignement de ses amis et de sa famille, pouvant provoquer des difficultés au travail et dans ses relations.

Mais devons-nous en  souffrir chaque hiver? Voici cinq solutions holistiques qui permettent de réduire le blues hivernal tout en améliorant votre santé.

1. LA NUTRITION

Surveillez votre nutrition, en particulier votre apport en fer, en acides gras oméga-3 et en vitamine D. Bien que notre corps produise de la vitamine D grâce aux rayons du soleil, durant les mois d’hiver, nous pouvons connaître une carence en vitamine D, car nous passons moins de temps à l’extérieur. Demandez à votre médecin un supplément de vitamine D.

En outre, si vous frissonnez durant l’hiver, cela pourrait être le symptôme d’anémie ou d’une faible teneur en fer. Augmentez votre consommation de légumes verts et faites vérifier votre taux de fer lors de votre prochaine visite chez le médecin. Enfin et surtout, améliorez votre santé mentale en consommant des oméga-3 et des acides gras, que l’on trouve dans le saumon ou des compléments alimentaires.

2. L’EXERCICE PHYSIQUE

L’activité physique est essentielle pour la santé physique et la santé mentale. Lorsque nous ne sommes pas en mouvement, notre esprit peut se fermer automatiquement et passer en mode dépression. Beaucoup de médecins considèrent l’exercice comme un antidépresseur très efficace. Voici quatre exercices que vous pouvez faire dès maintenant, à votre bureau.

V comme Victoire

Cet exercice peut aider à augmenter votre niveau d’énergie. S’asseoir avec la colonne vertébrale droite, pieds à plat sur le sol. Lever les bras vers le haut en forme de V avec les poings serrés et les pouces étendus. Faire quelques inspirations et expirations profondes par le nez. S’assurer que la quantité d’air aspirée corresponde à celle expirée, ce qui va augmenter votre apport en oxygène tout en conservant l’homéostasie. Continuer pendant 30 secondes, puis jusqu’à une minute. À la fin, fermer les yeux, prendre trois grandes respirations et sentir son corps.

Couper du bois

Cet exercice aide à augmenter la circulation. S’asseoir avec une colonne vertébrale droite, pieds à plat sur le sol. Entrelacez vos doigts et tendez vos bras en avant. Quand vous inspirez, levez vos bras au-dessus de votre tête et en expirant, baissez les bras à hauteur de la taille. Faites-le une minute, puis jusqu’à trois minutes. À la fin, fermez les yeux, prenez trois grandes respirations et sentez votre corps.

Calmer son cerveau

Cet exercice permet de mieux se concentrer. S’asseoir avec une colonne vertébrale droite, pieds à plat sur le sol. Mettez vos mains dans la position de prière devant votre sternum. Inspirez. En expirant, tendez vos bras en avant avec les paumes et les doigts pointant vers le haut. Placez vos bras tendus sur les côtés, les doigts pointant toujours vers le haut et inspirez. Pendant que vous expirez, retournez les bras vers l’avant. Puis revenez à la posture de prière pour la prochaine inspiration. Continuez pendant une minute, puis jusqu’à 3 minutes. À la fin, fermez les yeux, prenez trois grandes respirations et sentez votre corps.

Des nerfs d’acier

Cet exercice peut vous aider à gérer les défis. S’asseoir avec un dos droit, pieds à plat sur le sol, les bras vers l’extérieur sur les côtés, paumes vers le bas. Effectuez de petits cercles vers l’arrière avec les bras et faites des inspirations et expirations courtes mais égales. Continuez pendant trente secondes, puis jusqu’à une minute. À la fin, fermez les yeux, prenez trois grandes respirations et sentez votre corps.

3. LES PLANTES

Entourez-vous de plantes d’intérieur. Depuis des centaines d’années, les gens ont apporté des arbres à feuilles persistantes, du houx et des couronnes dans leurs maisons à la fin de l’année. Vous vous demandez pourquoi ? Les plantes vertes aident à se sentir mieux. Donc, aujourd’hui, faites un pas contre les blues de l’hiver en vous entourant de plantes vertes, lumineuses et colorées. Cela aura un bel impact.

4. LA LUMINOTHERAPIE

Le même instinct qui nous amène à nous entourer de plantes vertes, en hiver, nous rend assoiffé de lumière, c’est pourquoi il est très fréquent d’allumer des lampes ou des bougies en hiver. Il existe des lampes spéciales qui imitent la lumière du soleil, mais si vous ne pouvez pas en avoir, prévoyez une promenade autour de la mi-journée dans un endroit ensoleillé. Cela vous procurera à la fois la lumière et l’exercice.

5. LES BAINS D’AROMATHERAPIE

Puisque nous sommes sur la lancée, voici une autre activité qui réunit deux avantages. Il combine les effets de l’aromathérapie (thérapie des parfums) avec l’hydrothérapie (thérapie de l’eau). Fait intéressant, un grand nombre de parfums, que nous associons aux vacances, ont des propriétés antidépressives puissantes. Il s’agit de la menthe poivrée, du romarin et de l’encens. Les huiles essentielles de rose, d’orange, de bergamote, de lavande et de bois de santalsont aussi intéressantes. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle dans un bain chaud.

Cet article ne vise pas à prescrire des soins médicaux. Veuillez consulter un médecin pour le traitement de problèmes médicaux.

Michele Risa est une experte en médecine préventive holistique, associant la nutrition, le yoga, la méditation et l’intelligence émotionnelle. Elle est auteure, conférencière et anime une émission de télévision. MRisa@BeyondBodyMindSpirit.com

RECOMMANDÉ