Expériences de mort imminente : des médecins rapportent ce qu’ils ont vécu

4 juin 2017 Mis à jour: 6 juin 2017

Une grand-mère est revenue à la vie. Elle se réveille et raconte une histoire bizarre. Elle a quitté son corps et elle est montée au ciel. Serait-elle folle ? Est-ce que son cerveau est endommagé par manque d’oxygène ?

Après plus de 30 ans de recherche, les médecins en sont venus à la conclusion que notre science moderne ne fait que commencer à appréhender les expérience de mort imminente, et que l’étudier est l’occasion de faire avancer les connaissances scientifiques.

Pour ce phénomène qui comprend le cognitif, l’affectif, le paranormal et des expériences transcendantales en relation avec la mort, Raymond Moody, docteur en philosophie et en psychologie a inventé l’expression « expérience de mort imminente » (NDE en anglais ou EMI en français). Il a écrit le livre « La vie après la vie » (Life after life), publié en 1975.

La publication de l’ouvrage de Moody a suscité immédiatement un grand intérêt pour explorer en profondeur l’expérience de mort imminente. En 1981, l’Association Internationale de la Recherche sur la Mort Imminente  (IVNTF) a été créée «pour faire avancer les recherches pluridisciplinaires sur la mort imminente et sur des expériences similaires qui affectent la vie des gens, et plus particulièrement, pour étudier les répercussions concernant leurs croyances sur la vie, la mort et la raison d’être ».

Le terme d’expérience de mort imminente est quelque peu trompeur, parce que de telles expériences ne sont pas vécues consciemment avant, mais après la mort clinique du corps. À ce moment, le cœur est plutôt calme et on ne mesure aucune onde cérébrale.

Ce que la plupart des personnes se rappellent de leur expérience de mort imminente

Après une réanimation réussie, les récits des patients sont semblables dans de nombreux aspects. Le corps est perçu comme léger et flottant. Ils sont nombreux à voir leur propre corps, comme s’ils étaient en dehors.

On rapporte souvent que la nature de la perception et des pensées change. Certains se souviennent de la paix qu’ils ont ressentie. D’autres passent en revue leur vie passée et peuvent ressentir les effets que leurs actions ont eu sur les autres. Beaucoup font des rencontres avec d’autres êtres. Cela peut être des parents décédés ou des connaissances.

Amélioration de la fonction mentale malgré des lésions cérébrales

Selon Bruce Greyson, directeur du département de recherche de la perception à l’université de Virginie, des expériences de mort imminente sont des expériences réelles. Les rapports des personnes touchées n’ont pas changé au fil du temps. Il a comparé toutes les auditions des victimes, des documents datant de vingt ans, ainsi que des rapports publiés à l’époque. Les rapports étaient restés presque identiques, au fil des années.

Greyson est convaincu que les expériences de mort imminente doivent être interprétées comme une indication que l’esprit existe indépendamment du cerveau. Dans la situation clinique dans laquelle les victimes se trouvent, il faut attendre l’arrêt du fonctionnement du cerveau – mais ses recherches n’ont révélé aucune perte, plutôt le contraire. « En effet, dans la plupart des cas, les fonctions mentales, au cours de l’expérience de mort imminente sont meilleures que dans la vie quotidienne.»

La pensée des personnes touchées est plus rapide, est plus claire, plus logique. Vous avez plus de contrôle sur vos pensées. Vos sens sont plus nets et vos souvenirs vivants.

Bruce Greyson

Greyson a déclaré dans une interview accordée à Epoch Times. « La pensée des personnes touchées est plus rapide, est plus claire, plus logique. Vous avez plus de contrôle sur vos pensées. Vos sens sont plus nets et vos souvenirs vivants. »

« Si vous demandez à quelqu’un de parler de son expérience de mort imminente d’il y a 15 ans, il en parle comme si elle était arrivée hier. Mais si on demande à cette personne de parler des événements des jours derniers, il semble seulement en avoir de vagues souvenirs – voire pas du tout. »

« Quand on pense que ces expériences caractéristiques d’un processus mental supérieur, se passent alors que le cerveau ne fonctionne pas, lorsque le cœur est au repos ou sous anesthésie profonde et que dans cet état, la recherche sur le cerveau dit que l’on est pas capable de penser, de récupérer ou d’enregistrer des souvenirs – il devient donc très clair que ces expériences ne peuvent pas être expliquées sur la base de la physiologie du cerveau. »

Un médecin voyait comme si ses sens – comme la vue, l’odorat et l’ ouïe – étaient fusionnés ensemble

Eben Alexander, un neurochirurgien, est un expert très intéressée par ce sujet. Il a connu une expérience de mort imminente au cours d’une méningite bactérienne aiguë, qui avait endommagé son néocortex.  Il est tombé dans le coma et a été placé sous respiration artificielle durant six jours. Le taux de sucre de son liquide céphalo-rachidien avait chuté à un soixantième de la valeur normale. Déjà à un quart de la valeur normale, la méningite est appelée lourde.

Quatre jours après le coma, Alexander a eu du mal à parler et à se souvenir de ce qui s’était passé auparavant. Après une  lésion cérébrale si sévère ajoutée à la méningite, on ne peut espérer se rétablir complètement de nouveau. Pendant l’expérience de mort imminente, Alexander a vécu une expérience très puissante où plusieurs de ses sens – comme la vue, l’odorat et l’ouïe – ont fusionné, mais il ne les a pas perçus séparés les uns des autres. Il se sent incapable de le décrire, tellement c’était passionnant. « Mon cerveau dans son état actuel – et je pense qu’il a complètement récupéré – n’est pas du tout en mesure de faire pareil », a déclaré Alexander. « Comment est-il possible qu’un cerveau en train de mourir soit si efficace et capable de traiter des quantités incroyables d’informations en même temps ? »

« Une lumière blanche et un amour incroyable »

« Mourir ne fait pas mal », a déclaré Kathleen Elmore, quand elle a décrit, lors d’une conférence sur le sujet, son expérience de mort imminente. Elmore a dit qu’elle conduisait à travers une intersection et elle approchait du côté gauche d’un camion. « Cela ne semble pas bon », pensa t- elle. « Un impact énorme me donna l’impression que quelqu’un m’avait tapé sur l’épaule, et que je m’étais déplacée vers le haut. »

Elle rapporte qu’entre 4 et 5 m de haut, flottait une magnifique lumière blanche dans laquelle elle a ressenti un « amour incroyable » et qu’elle a entendu une belle musique. Là, elle a rencontré trois êtres qui étaient « encore plus élevés que les anges » et qui l’ont aidé à planifier sa vie avant sa naissance. Elle conversait avec eux, tout en regardant, en bas sur terre, comment on sauvait son corps. Après avoir repris vie, elle pouvait percevoir l’énergie qui entoure la terre, et la conscience collective de l’humanité.

Conséquences électromagnétiques des expériences de mort imminente

En plus des changements de la psyché, des conséquences électromagnétiques ont aussi été rapportées. Chez certaines personnes qui ont eu une expérience de mort imminente, les piles de leurs montres se déchargeaient continuellement, en un court laps de temps, ou leurs montres fonctionnaient plus lentement ou plus rapidement. Dans d’autres cas, après cette expérience, les ampoules s’éteignaient, ou les radios et les télévisions changeaient de canal quand ils passaient dans leur environnement. Greyson a également mentionné un cas où la personne concernée  ne pouvait plus être perçue par des capteurs sur les portes automatiques.

Jane Kathra, médecin elle-même, était sensible à des oscillations électromagnétiques et il était difficile pour elle de continuer de vivre dans la maison de ses parents parce qu’elle avait la capacité d’entendre des choses différentes dans les autres chambres. Un projet de recherche conjoint mené par Greyson et Dr. med. Mitchell Liester a constaté que sur 136 participants qui ont vécu une expérience de mort imminente, 71% ont eu des effets électromagnétiques sous la forme de sensibilité électrique et électromagnétique.

Les impacts des expériences de mort imminente rendent encore plus difficile de douter des EMI comme des expériences réelles. Même des hallucinations ou la proximité de la mort ne sont pas en mesure de produire de tels effets. Certains médecins qui ont connu une expérience de mort imminente, sont maintenant des chercheurs très motivés dans ce domaine et encouragent les scientifiques à être plus profondément impliqués dans ce domaine. Certains des rapports ci-dessus sont tirés d’une conférence organisée, début septembre 2011, par le IVNTF à Durham, New York.

Version allemande : Nahtoderfahrungen: Ärzte berichten, was sie selbst erlebten

 

 

 

RECOMMANDÉ