Facebook et Twitter chutent en bourse après avoir désactivé le compte de Donald Trump

Par Emmanuelle Bourdy
14 janvier 2021
Mis à jour: 14 janvier 2021

Après les récentes agitations qui ont éclaté au Capitole américain à Washington mercredi 6 janvier, Facebook et Twitter ont banni le président américain Donald Trump de leurs réseaux sociaux. La bourse a aussitôt affiché un repli pour ces deux médias sociaux.  

Après les violences du Capitole américain à Washington le 6 janvier dernier, Twitter et Facebook ont désactivé le compte du président américain Donald Trump. Les médias sociaux ont également supprimé des messages du président, dont une vidéo, alors que celui-ci appelait les manifestants qui s’étaient rassemblés ce mercredi-là à rentrer chez eux pacifiquement.

Cette censure du président américain s’est accompagnée d’un repli des actions de la bourse de ces deux réseaux sociaux. En effet, lundi 11 janvier au matin, Twitter affichait un repli de 8 % et Facebook une baisse de 2 %, chiffre qui s’est aggravé pour passer à un repli de 4 % en soirée, alors que Twitter avait repris un point pour atteindre une chute de 7 %. Ce sont les informations rapportées par Alexandre Baradez, chroniqueur chez Capital.

Il a précisé que « les valeurs technologiques sont des valeurs de croissance dont les multiples de valorisation sont souvent élevés ». Il a encore souligné que « tout ce qui peut perturber la perception des investisseurs sur une valeur à court ou moyen terme peut générer plus de volatilité ».

Il a également mentionné que bien que la capitalisation de Twitter en bourse soit « 19 fois plus faible que celle de Facebook », il serait bon de « surveiller l’impact ‘psychologique’ sur les indices américains de la baisse du cours de ces valeurs ».

Les sanctions prises à l’égard du président américain par ces médias sociaux ont également suscité les réactions de certains chefs d’État, entre autres Angela Merkel, la chancelière Allemande, dont la porte-parole a admis que la situation était « problématique ». En France, Jean-Luc Mélenchon et François Ruffin, pourtant opposés à Donald Trump, se sont quant à eux alarmés de cette prise de « contrôle » des GAFA sur « le débat public », rapporte Valeurs actuelles.

FOCUS SUR LA CHINE –  Le vaccin chinois a 73 effets secondaires

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ