Des faiblesses structurelles révélées par Google Earth sur l’immense barrage des Trois Gorges en Chine

Par Olivia Li, Epoch Times
14 juillet 2019 Mis à jour: 17 juillet 2019

Les utilisateurs de médias sociaux en Chine ont diffusé deux photos satellite de Google comparant le barrage des Trois Gorges en 2009 et 2018. La comparaison montre d’importantes déformations du barrage qui laissent présager des faiblesses structurelles.

La société d’exploitation du barrage, affiliée au régime chinois, a publié une déclaration le 8 juillet pour répondre aux préoccupations des internautes. Elle affirme que le barrage est en sécurité. Cependant, depuis le 5 juillet, celui-ci est fermé aux touristes.

Les interrogations se multiplient quant à l’intégrité structurelle du barrage des Trois Gorges, et des déclarations du dirigeant chinois Xi Jinping font penser que le sujet est pris au sérieux : il insistait déjà en 2018 sur la nécessité de restaurer le système écologique du fleuve Yangtze et d’interdire les projets de « développement destructif ».

Planifié depuis les années 50, l’immense projet des Trois Gorges a été repoussé par les ingénieurs en hydraulique pendant des décennies. Cependant, l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin a mis tout son poids pour lancer le projet en 1997, en faisant passer en force la proposition au Congrès national. À son achèvement en 2009, pas un seul haut responsable de Pékin n’a assisté à la cérémonie d’inauguration du barrage. Dix ans après, le rapport final d’inspection à l’ouverture n’a pas encore été approuvé par le comité d’inspection du projet.

Si un événement catastrophique devait avoir lieu au barrage des Trois Gorges, qui serait tenu pour responsable ?

Comparaison des images satellite du barrage en 2009 et 2018. (Google Earth/Leng Shan)


Le commentaire voilé de Xi Jinping

C’était la première fois qu’un haut dirigeant chinois visitait le barrage des Trois Gorges depuis 1997, lorsque Jiang Zemin et Li Peng avaient assisté à la cérémonie de lancement des travaux.

En langage politique chinois, le discours de Xi Jinping laisse entendre que la haute direction du parti considère le barrage des Trois Gorges est un projet de « développement destructif ».

Un projet voulant montre la puissance de Jiang Zemin

Depuis le début, le Projet des Trois Gorges est controversé et hautement politisé. De nombreux scientifiques et ingénieurs qui ont critiqué le projet de barrage des Trois Gorges ont été envoyés dans des camps de travail pendant la période où Mao Zedong et Deng Xiaoping dirigeaient le pays (de 1949 à 1992).

Huang Wanli, un hydrologue éminent qui avait été envoyé dans un camp de travaux forcés, s’est prononcé contre le projet en 1989, selon un rapport publié par le Centre indépendant chinois PEN. C’est à cette époque que Jiang Zemin a pris le chemin du pouvoir en soutenant la décision de Deng Xiaoping d’écraser le mouvement de la démocratie étudiante à Tiananmen (en juin 1989).

Les 24 et 25 avril 2018, Xi Jinping a inspecté le barrage des Trois Gorges et les villes environnantes. Tout en présidant un forum sur la restauration écologique dans la région, il a déclaré: « Nous devons accorder la priorité à la restauration du système écologique du fleuve Yangtsé » et « tout développement destructeur doit être interdit ».

Huang, diplômé de l’Université Cornell en 1935 et de l’Université de l’Illinois en 1937, était un professeur émérite âgé de 86 ans de l’Université Qinghua à cette époque. Dans les six pétitions qu’il a écrites à Jiang Zemin, il a averti que le barrage serait un projet désastreux qui causerait un grand nombre de morts et des destructions massives dans les régions en amont de la province du Sichuan. Huang prédisait que, à terme, le barrage devrait être détruit.

Cependant, Jiang Zemin était désireux de consolider son pouvoir en montrant des réalisations politiques exceptionnelles. Il a formé une alliance avec le Premier ministre de l’époque, Li Peng, et ces deux hauts dirigeants ont fait pression pour que le projet de construction du barrage soit soumis à l’Assemblée nationale populaire. Finalement, le projet a été lancé au milieu d’une vive controverse.

Li Peng a dû regretter profondément son implication. En février 2012, le Quotidien du Peuple a publié un article qui citait le compte rendu d’une réunion tenue avec Li Peng, soulignant le fait que celui-ci n’était pas un décideur dans le projet de barrage. L’article indiquait que Deng Xiaoping avait approuvé le projet de barrage des Trois Gorges avant 1989 et qu’après cela, toutes les décisions importantes concernant le projet avaient été prises par Jiang Zemin.

Aucune inspection finale du barrage

Wang Weiluo, un ingénieur en hydraulique chinois résidant en Allemagne, a écrit un article le 31 janvier 2018 dans lequel il pose une grande question: « Pourquoi le vice-Premier ministre chinois Wang Yang n’a-t-il jamais signé le rapport final d’inspection et d’acceptation de la livraison du barrage des Trois Gorges ? »

Selon l’article, Wang Yang a assumé son rôle de directeur du comité d’acceptation d’achèvement du projet de barrage des Trois Gorges le 25 juin 2014. Il était également Premier ministre à l’époque.

Lors de la première réunion plénière du comité d’inspection finale, Wang Yang a souligné que « lors des travaux d’inspection finale, chacun doit être responsable envers notre nation, le peuple et les générations futures ».

En outre, l’un des experts en structures hydrauliques de l’équipe d’inspection, Chen Qunhou, a déclaré aux médias chinois que les travaux d’inspection seraient terminés pour le premier trimestre de 2016 et que l’équipe s’engageait à ce qu’il n’y ait aucun retard.

« Cependant, deux ans ont passé, pourquoi Wang Yang n’a-t-il pas encore achevé le » Rapport final d’inspection et d’acceptation « pour le projet de barrage des Trois Gorges? »,  demandait Wang Weiluo dans son article de 2018.

Certains analystes estiment que la position de Wang Yang en tant que directeur du Comité d’acceptation des travaux d’achèvement est un travail ingrat qui implique d’énormes responsabilités. Par conséquent, si l’équipe a découvert des problèmes, la meilleure approche pour Wang Yang est de procastiner.

Actuellement, Wang Yang est l’un des sept membres du Comité permanent du Politburo du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), un organe consultatif politique. Il est considéré comme le quatrième politicien chinois le plus puissant.

Coûts financiers, environnementaux et humains

La proposition de projet des Trois Gorges a été adoptée en 1992. Les travaux de construction ont officiellement commencé en décembre 1994 et se sont achevés en 2009. La construction d’un barrage sur le Yangtsé, dans le sud-ouest de la Chine a eu de nombreuses conséquences. Le projet a nécessité l’inondation de plus de 100 villes voisines et la relocalisation de plus de 1,2 million de personnes, selon divers articles de médias chinois.

D’après ces mêmes médias, au cours des 20 dernières années, le coût total du projet de barrage des Trois Gorges a dépassé 500 milliards de yuans (environ 80 milliards d’euros). Au fil des années, la capacité de production d’électricité du barrage a augmenté, sans que les Chinois ne bénéficient de cette nouvelle production d’énergie. Ce sont essentiellement des groupes d’intérêts proches du parti communiste qui ont pu s’enrichir grâce au projet.

En outre, depuis la construction du barrage, des changements climatiques anormaux et des catastrophes naturelles ont été fréquemment observés dans les tronçons moyens et inférieurs du fleuve Yangtze : sécheresses, inondations et tremblements de terre qui se produisaient auparavant rarement dans la province du Sichuan. D’après le portail web Sina, de nombreuses catastrophes écologiques se succèdent : pollution de l’eau, glissements de terrain causés par la montée des eaux,  extension de la zone inondable du réservoir, restrictions imposées au transport sur le fleuve Yangtze, disparition de sites historiques, extinction d’animaux aquatiques rares.

Le projet a également conduit à l’expropriation de millions de paysans qui se sont retrouvés sans terre, sans emploi et sans avenir, provoquant une crise sociale énorme.

Fait rare, même les médias d’État chinois admettent parfois que le projet des Trois Gorges a pu être une grave erreur. Un article paru en avril 2012 dans le magazine financier chinois Caijing soulignait que le projet avait non seulement consommé d’énormes sommes d’argent, mais avait également causé de nombreux problèmes.

Toujours sous l’angle du langage politique chinois, il est particulièrement remarquable et parlant, pour un projet de construction aussi gigantesque et aussi emblématique, qu’aucun responsable chinois de haut-niveau n’ait assisté à la cérémonie d’achèvement en 2009.

RECOMMANDÉ