Comment faire ses courses de manière intelligente pendant l’épidémie de virus du PCC

Avant de vous rendre au magasin, faites une liste et un programme
Par Amanda Burrill
21 mars 2020
Mis à jour: 21 mars 2020

Alors que le virus du PCC (Parti communiste chinois), communément appelé nouveau coronavirus, continue de se propager, nous avons tous été encouragés à faire notre part pour « aplatir la courbe ». Pour la plupart d’entre nous, cela signifie rester à la maison et pratiquer la distanciation sociale : éviter les grands rassemblements et maintenir une distance de deux mètres avec les autres personnes, afin de réduire les risques de contact avec ceux qui pourraient être porteurs du virus.

Que vous vous éloigniez seul (véritable isolement !) ou en famille ou en petit groupe, une chose est sûre : nous avons tous besoin de manger.

Il y a de fortes chances que vous deviez courir au magasin pour faire des réserves afin de couvrir vos besoins nutritionnels pendant quelques semaines à la maison. Pour cela, il vous faudra une stratégie.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai déjà été confronté à des situations difficiles, et je sais ce que c’est que de planifier « juste au cas où », et je sais très bien ce que c’est que de donner la priorité à ma santé. Malgré mon choix de produits bien équilibré, j’avais encore besoin de faire des courses.

Voici quelques conseils généraux pour vous aider à vous préparer et à tirer le meilleur parti de cette période d’incertitude. Après tout, la nourriture est un réconfort !

Faire l’inventaire

C’est le moment idéal pour faire le point sur ce qui remplit vos placards, votre garde-manger, votre réfrigérateur et votre congélateur. Notez quelques idées de repas avec ce que vous avez déjà.

Sur l’étagère du haut de mon armoire, j’ai trouvé une grande quantité de haricots en conserve, de riz et plusieurs pots de sauce piquante (en plus de celles qui se trouvent dans mon réfrigérateur), ensemble, ça ressemble à un plat ! Mon congélateur est rempli de poisson et de légumes surgelés. Combinons avec du lait de coco et de la pâte de curry de cette même étagère oubliée, et voilà ! Un autre plat.

C’est le moment de faire preuve de créativité et de laisser briller votre chef intérieur. Si vous êtes comme moi, vous utiliserez des ingrédients autrefois pris pour acquis. Après avoir fait le point sur l’armoire à épices, je me suis retrouvé à faire griller des graines entières de cardamome et de coriandre dans une poêle en inox. Une fois refroidies, elles sont passées dans mon moulin à café. Une touche de sel, de poivre et de cayenne, et j’avais conçu ma propre épice, que j’ai utilisée pour paner du poisson.

Je fais rarement des gâteaux mais j’ai déjà beaucoup de farine, de sucre, d’œufs et de beurre – alors maintenant je dois faire de la pâtisserie. Pour une raison ou une autre, j’ai un morceau de pâte de tamarin enveloppé et beaucoup de sucre granulé, mais depuis un an, j’achète du tamarin roulé dans du sucre. Pendant tout ce temps, j’ai eu les moyens de faire mes propres bonbons.

Faire une liste d’achats

Que faut-il acheter ? Les professionnels de la santé nous recommandent de tirer la plupart de nos nutriments d’une grande variété d’aliments. Cette variété dépendra de ce qui est à votre disposition, mais l’ABC de la nutrition fait appel aux glucides, aux protéines et aux lipides.

Les glucides : Les pommes de terre se conservent un certain temps, tandis que le riz, les pâtes et les flocons d’avoine sont peu coûteux et se réhydratent rapidement. Les céréales servent également de collation pour ceux qui grignotent entre les repas.

Les protéines : Les viandes fraîches et les fruits de mer sont très bien si vous prévoyez de les cuisiner dans la semaine qui suit. J’ai acheté une grande portion de viande de bœuf hachée pour la mélanger à une sauce pour pâtes à base de tomates, dont la moitié ira dans mon congélateur. Pensez aux protéines en conserve, comme le thon, les sardines et les haricots, et assurez-vous d’avoir un ouvre-boîte. Mon congélateur est bien rempli de saumon et de haddock, que j’ai achetés en portions. Les haricots secs et les légumineuses sont une autre bonne source de protéines.

Lipides : Ma source préférée de lipides sains est l’avocat, mais il est frustrant de constater que la consommation doit être rapide, alors je n’en ai pris que deux. Heureusement, il existe de nombreuses autres options : le carthame et le ghee ont un point de fumée élevé et sont parfaits pour la cuisson à la poêle. L’huile d’olive et l’huile de noix accompagnent bien les salades. Je fouette mes huiles de noix de coco et TCM dans mon café du matin.

Fruits et légumes : Les produits frais, aussi appelés légumes et herbes, ne resteront pas frais longtemps, mais s’ils sont disponibles, allez-y et prévoyez simplement de les manger dans un avenir proche ou de les faire cuire et congeler. Je mélange une tasse de coriandre dans mes smoothies, alors j’ai attrapé quatre bouquets, les ai lavés, rationnés dans des sachets et les ai déposés dans le congélateur. Ils iront toujours dans mes smoothies !

Je dis toujours « mangez des aliments de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel » – plus un pigment est naturel dans un aliment, surtout lorsque vous le coupez, plus il y a de nutriments. Pensez aux betteraves, aux légumes-feuilles, aux carottes et aux poivrons. Les baies congelées sont également excellentes à ajouter aux smoothies ou à la farine d’avoine.

Superaliments et suppléments : Ceux d’entre nous qui aiment grignoter doivent grignoter intelligemment. Les baies super-nutritives (pensez au goji et aux canneberges non sucrées), les noix et les pépites de chocolat constituent un excellent « mélange montagnard » et ont une longue durée de conservation. Pour moi, ces pépites de chocolat freinent également ma dent sucrée. J’ai acheté des sachets à fermeture zip pour assurer des portions de taille appropriée ; sinon, mes collations disparaîtront. Les collations aux algues sont souvent rationnées et offrent une abondance d’oligo-éléments.

Bien que je préfère puiser mes nutriments dans la nourriture, je ne reprocherais à personne de prendre des multivitamines, des suppléments d’oméga et des poudres de protéines, juste pour m’assurer que toutes les bases sont couvertes. Amazing Grass est ma poudre végétale de choix, et une cuillère va régulièrement dans mes smoothies.

Boissons: L’hydratation est la clé d’une bonne santé. Ne pas avoir à acheter d’eau allégera le poids de votre transport, alors vérifiez la qualité de l’eau du robinet dans votre région avant d’acheter. Ici à New York, l’eau du robinet est potable mais pour ceux qui le souhaitent elle peut également être bouillie ou filtrée.

Pour les produits laitiers, alors qu’une bouteille de crémier ou un gallon de lait peut durer une semaine et dans une famille quelques jours, elle ne durera pas des semaines. Prenez des versions en conserve ou en poudre si disponibles. Si le café et / ou le thé sont un rituel important dans votre vie, honorez-le. Il est maintenant temps de maintenir les petits conforts en place, si possible.

Il est bien connu que trop d’alcool, de sucre et d’huiles raffinés, d’aliments transformés et d’édulcorants artificiels peuvent altérer le système immunitaire. À un moment où nous passons peut-être un peu plus de temps sur le canapé, je pense qu’il est sage de se rappeler : la modération a bien meilleur goût !

Acheter avec une stratégie

Vous avez donc fait l’inventaire de votre maison et dressé une liste de ce dont vous avez besoin. Maintenant, visualisez votre épicerie. Réorganisez les articles de votre liste pour qu’ils correspondent à la disposition du magasin, de sorte que vous n’aurez qu’à faire un seul passage dans le magasin, sans avoir à revenir en arrière ou à parcourir votre liste de haut en bas.

Prévoyez une situation mouvementée, car le magasin peut être plein et les articles de votre liste peuvent être en rupture de stock. Le plan de secours en cas d’absence de chariot est un panier, mais juste au cas où, apportez vos propres sacs. Utilisez-les pour faire vos courses et pour ramener vos provisions à la maison. Pensez à amener un membre de la famille à repasser derrière vous pour un deuxième examen des articles non disponibles pendant que vous attendez de payer, car le réapprovisionnement peut avoir eu lieu (mais gardez à l’esprit que cela double les chances d’exposer la famille aux particules de virus).

Pendant que vous faites votre tournée, ramassez quelques produits « aléatoires », c’est-à-dire des produits qui ne font pas partie de votre alimentation habituelle. J’ai pris quelques paquets de gélatine naturelle aromatisée aux fruits ; le dessert est un réconfort ! Le curcuma cru sera pelé, coupé en cubes et jeté dans le congélateur pour en faire des smoothies. Un paquet de charcuterie en tranches, un morceau de fromage et une boîte de crackers me serviront de friandise réconfortante pendant que je rattrape mon Netflix.

Sans hésitation, j’ai ajouté un paquet de shiro miso, une pâte de soja fermentée et de riz avec laquelle je n’ai pas cuisiné depuis des années, à ajouter aux soupes et à faire sauter avec des nouilles réhydratées ; ce voyage s’est transformé en une aventure culinaire à grande échelle.

Maintenir une distance de 2 mètres à l’épicerie peut être difficile, mais faites de votre mieux et n’oubliez pas de remercier votre caissier pour son sacrifice.

Epoch Times fait référence au nouveau coronavirus, qui cause la maladie COVID-19, en le nommant « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

 Amanda Burrill voit à travers une lentille d’aventurière, généralement axée sur la nourriture et les voyages. Sa formation comprend un baccalauréat en archéologie, une maîtrise en journalisme, un diplôme culinaire du Cordon Bleu et des diplômes en vins et spiritueux obtenus en vivant à Paris. Elle est vétéran de la marine américaine, triathlète Ironman, alpiniste et connaissante en ce qui a trait aux blessures ; elle écrit sur AmandaBurrill.com

RECOMMANDÉ