La famille d’un bébé extirpé du ventre de sa mère assassinée a reçu une facture de plus de 300000$ de soins médicaux

Par ISABEL VAN BRUGEN
20 juillet 2019 Mis à jour: 20 juillet 2019

L’hôpital de l’Illinois qui a soigné le nouveau-né arraché du ventre de sa mère s’est excusé auprès de la famille de Marlen Ochoa-Lopez après avoir envoyé une lourde facture médicale après le décès du bébé.

Le nouveau-né, Yovanny Lopez, a été excisé du ventre de la jeune Ochoa-Lopez, 19 ans, après que deux femmes l’ont étranglée pour lui voler son bébé. Yovanny est décédé au centre médical Advocate Christ des suites de graves lésions cérébrales 53 jours plus tard, le 14 juin.

Clarisa Figueroa, 46 ans, l’une des femmes aujourd’hui inculpée, a affirmé pendant trois semaines qu’elle venait de donner naissance au petit garçon. Sa fille, Désirée, âgée de 24 ans, a également été accusée dans la mort du bébé.

Yovanny a été sous respiration artificielle pendant près de deux mois et est mort d’un manque d’oxygène au cerveau, a déclaré le bureau du médecin légiste du comté de Cook.

Cependant, l’avocat et membre de la famille de la jeune femme de 19 ans, Frank Avila, a déclaré que l’hôpital leur avait envoyé des factures médicales des semaines après que le bébé a été arraché du ventre de sa mère, pour un total de centaines de milliers de dollars.

La facture, obtenue par le Chicago Sun Times, appelait aussi le bébé volé par le nom de famille « Figueroa » (qui est le nom de famille des 2 femmes ayant assassiné la jeune Marlen Ochoa-Lopez). La famille avait également reçu un certain nombre de factures depuis le 23 avril, totalisant plus de 300 000 $, selon Me Frank Avila, d’après le journal.

L’hôpital s’est excusé par la suite dans une déclaration en annonçant que l’établissement « regrettait cette erreur » et que ces factures avaient été « envoyées par inadvertance ».

« Nos cœurs et nos prières continuent d’être avec la famille Ochoa-Lopez pendant cette période difficile », a déclaré l’hôpital. « Nous avons eu des discussions avec la famille au sujet des factures qui ont été envoyées par inadvertance et nous regrettons cette erreur. »

« Nous prenons au sérieux notre obligation de respect de la vie privée des patients, et nous ne pouvons donc pas faire d’autres commentaires concernant les soins, les services ou la facturation. »

Selon les rapports, l’hôpital a envoyé à la famille l’une des factures médicales le 3 juin, soit environ deux semaines après l’arrestation et l’inculpation des Figueroa pour cet incident.

D’autres factures ont été émises à l’époque où Clarisa Figueroa prétendait que le nouveau-né était son fils, rapporte CBS Chicago.

L’avocat de la famille a déclaré à CBS qu’il était « atroce » que la famille d’Ochoa-Lopez ait été facturée par l’hôpital, et a décrit son personnel comme « monstrueux » pour avoir causé « des souffrances émotionnelles intentionnelles », selon le Sun-Times.

« Nous n’avons pas les dossiers médicaux et mon client reçoit des factures de centaines de milliers de dollars de l’hôpital avec le nom de Figueroa, c’est vraiment atroce« , a-t-il déclaré à CBS Chicago.

La nouvelle est venue alors que Clarisa et Desiree Figueroa ont également été accusées de la mort du nouveau-né.

(De gauche à droite) : Desiree Figueroa, Clarisa Figueroa et Piotr Bobak. (Police de Chicago)

À LIRE AUSSI :

– USA: une jeune fille enceinte tuée, son bébé arraché à son ventre

Le bureau du procureur du comté de Cook a déclaré que les 2 femmes s’étaient vues refusées la libération sous caution le 18 juillet, lorsqu’elles ont comparu à une audience pour faire face aux nouvelles accusations.

Le duo mère-fille est accusé d’avoir attiré Marlen Ochoa-Lopez chez elles à la suite d’une annonce de don de vêtements pour bébé gratuits, avant de la distraire et de la tuer. Puis, elles auraient extrait de force le bébé de l’utérus de la jeune femme de 19 ans avant de prétendre que le garçon était celui de Clarisa.

Une autopsie du bureau du médecin légiste, qui a conclu à la mort du nouveau-né en tant qu’homicide, a révélé que le petit Yovanny Lopez est mort de « complications d’encéphalopathie anoxique, d’hypoxie intra-utérine, d’agression et de décès maternels », a rapporté Fox32.

La vraie mère Marlen Ochoa-Lopez avait été retrouvée morte dans une poubelle dans l’arrière-cour d’une maison à Chicago le 15 mai après sa disparition le 23 avril.

Le Sun-Times a rapporté que les Figueroa ont comparu devant le tribunal jeudi en combinaison jaune. La juge Mary Marubio a ordonné leur détention sans caution. Ils doivent comparaître de nouveau en cour le 6 août.

Le mois dernier, le duo a plaidé non coupable des 27 chefs d’accusation, dont meurtre au premier degré, enlèvement et voies de fait graves dans une affaire terrible ayant choqué Chicago, une ville tristement célèbre pour avoir connu des centaines d’homicides par année, et qui a fait la une des journaux partout dans le pays.

Le petit ami de Clarisa, Piotr Bobak, 46 ans, est également accusé de dissimulation d’homicide et d’entrave à la justice.

Jack Phillips, rédacteur Epoch Times, a contribué à cet article.

RECOMMANDÉ