La Chine siphonne les forêts françaises alerte la Fédération nationale du bois

Par Léonard Plantain
12 août 2021
Mis à jour: 12 août 2021

Selon la Fédération nationale du bois, la Chine achète de plus en plus de bois français, mais la hausse de la demande pose problème car il n’y en a plus assez pour les transformateurs européens. La Fédération appelle donc Bruxelles à freiner les exportations.

C’est un véritable paradoxe : la France souffre d’une pénurie de bois, mais elle n’a jamais autant exporté vers la Chine. En effet, entre janvier et mai 2021, les exportations de grumes de chênes (des troncs d’arbres non transformés) vers la Chine ont augmenté de 42 % par rapport à 2020, a rapporté BFMTV.

Dans le détail, entre janvier et mai 2021, il est parti 187 167 m³ de chêne de nos forêts vers la Chine. De plus, les exportations de résineux comme le pin ont explosé de 66 % courant 2021.

Comment expliquer ce problème ? En premier lieu, le gouvernement chinois veut préserver ses forêts. Pékin a donc décidé en 2017 d’interdire l’abattage de ses forêts pendant les 99 prochaines années. En outre, la Russie, grand producteur de chêne, a décidé de stopper ses exportations l’année prochaine. Un coup de massue pour la Chine, dont 70 % des exportations russes lui étaient destinées.

En conséquence, c’est en partie la France qui répond à la demande internationale, au détriment de sa propre filière bois. D’un autre côté, les scieries et les artisans français craignent de ne bientôt plus pouvoir se fournir, alors que la forêt française est largement en capacité de fournir en chêne la filière nationale – une incompréhension.

Pour tenter de faire bouger les choses dans le bon sens, la Fédération nationale du bois, la FNB, a lancé une pétition en ligne pour demander à ce que les grumes de chênes ne soient plus exportées massivement. Jusqu’à présent, plus de 13 000 signatures de professionnels ont été recueillies. Aussi, le secteur plaide pour une fiscalité qui inciterait les producteurs à répondre en priorité à la demande européenne, plutôt que chinoise.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ