Une femme âgée meurt après l’attaque d’un coq qui lui a perforé une varice

Par Venus Upadhayaya
3 septembre 2019 Mis à jour: 3 septembre 2019

Une femme âgée est morte dans le sud de l’Australie après avoir été attaquée par un coq qui lui a perforé une varice pendant qu’elle ramassait des œufs dans un poulailler.

Selon le Daily Mail citant le quotidien australien The Advertiser, cette attaque inhabituelle a conduit à une mise en garde contre les dangers posés par des animaux apparemment inoffensifs.

L’identité de la femme et son âge n’ont pas été révélés pour éviter de nouveaux traumatismes à sa famille.

Le quotidien local d’Adélaïde The Advertiser a rapporté que le coq a perforé sa varice avec son bec et que la femme est morte à cause d’un saignement continu.

Le cas a été étudié par le professeur Roger Byard, expert en médecine légale de l’université d’Adélaïde, qui étudie les décès causés par des animaux jugés inoffensifs, pour aider les médecins à pratiquer des autopsies dans de tels cas.

« Plus important encore, j’essaie de faire traiter les varices des personnes âgées par une simple opération, car elles sont particulièrement vulnérables aux ruptures », a-t-il déclaré à l’Advertiser.

Selon le site britannique de nouvelles sur la santé Medical News Today, les varices sont de grosses veines gonflées, souvent observées sur les pieds ou les jambes. Elles se produisent lorsque des valves dans une veine deviennent défectueuses, laissant le sang circuler dans la direction opposée. Environ 75 % des Français souffriront de cette maladie et 25 % nécessiteront des soins médicaux.

Illustration d’un coq. (NickyPe/Pixabay)

Un autre cas d’attaque de coq a été signalé en juillet, ce qui a incité les autorités d’une petite ville de l’Arkansas à prendre des mesures.

Jan Larson, maire de la ville de Jasper, a dit qu’il fallait faire quelque chose à propos d’un coq. Celui-ci avait commencé à courir après les gens qui marchaient dans les rues de la ville.

« Il les attaque et les érafle », a déclaré Jan Larson à l’Arkansas-Democrat Gazette. « Ce n’est pas grave si on est assez jeune pour pouvoir le pousser avec un petit coup de pied. Mais certaines personnes sont plus âgées et pourraient tomber. On ne peut pas laisser des gens être blessés à cause d’un coq déséquilibré. »

Le coq a pris de l’importance après avoir commencé à patrouiller le trottoir d’une rue devant une maison et à poursuivre les gens qui passaient par là. Jan Larson a qualifié le coq de « féroce ».

Illustration d’un coq. (Capri23auto/Pixabay)

Jan a ajouté que le coq s’en est pris à une femme qui est tombée et a également poursuivi un petit garçon.

« C’est ce qui est triste, surtout si vous êtes une personne d’un mètre de haut ou une femme ayant du mal à marcher comme moi qui ne sait pas courir », a déploré Jan Larson.

Elle a dit que les coqs et les poulets ont le droit de vivre à Jasper. « Nous sommes une petite ville », dit-elle. « Les gens ont des poulets ici. Ce n’est pas grand-chose. Mais nous sommes aussi une ville. On ne peut pas laisser nos animaux attaquer les gens. »

Les gens se plaignaient du coq ingérable, selon le chef de police Michael Henderson. « Nous avons reçu une plainte écrite, mais il n’y a pas eu de blessés », a déclaré M. Henderson à l‘Arkansas-Democrat Gazette.

Image d’un poulailler. (Giallopudding/Pixabay)

Pourquoi les coqs veulent-ils combattre les gens ?

Certains coqs peuvent être agressifs depuis qu’ils sont des poussins, mais la plupart deviennent agressifs et attaquent après la puberté à l’âge de six ou sept mois, selon Hobby Farms.

Les coqs protègent les poules, et si une poule crie en présence de quelqu’un, le coq peut se lancer dans une attaque pour la défendre.

« Les coqs avertissent avant d’attaquer. Si votre coq baisse la tête et danse lorsqu’il vous regarde ou s’il court sur vos talons lorsque vous vous éloignez, considérez ces comportements comme des premiers signes d’agressivité », dit Hobby Farms.

Si vous fixez un coq ou marchez droit vers lui, il peut penser que vous le défiez. Si vous commencez à courir quand il devient agressif, il pensera que vous avez peur.

« Certains experts disent de ne jamais se battre avec un coq obstiné. Au lieu de cela, portez des gants, une chemise à manches longues, un pantalon long et des bottes pour vous protéger, puis désarmez un coq à l’attaque en vous accroupissant et en lui donnant à manger des friandises hors de votre main », dit Hobby Farms.

RECOMMANDÉ