La femme qui a tué un homme âgé en le poussant violemment dans le bus a été libérée sous caution

18 mai 2019
Mis à jour: 9 juillet 2019

Une femme de 25 ans qui a été filmée en train de pousser un homme âgé hors d’un bus et accusée de meurtre après son décès a été libérée sous caution.

Cadesha Bishop était dans un bus à Las Vegas en mars quand elle a poussé Serge Fournier, 74 ans, hors du bus après que celui-ci lui a dit d’être « plus gentille » avec les autres passagers, selon un rapport de police obtenu par le Las Vegas Review-Journal.

Fournier était en train de sortir du bus avec son déambulateur quand Bishop l’a poussé. Fournier est tombé et s’est frappé la tête sur le trottoir en béton, il est décédé le 23 avril à l’hôpital. Un coroner a décidé qu’il était décédé des suites de complications causées par des blessures contondantes et avait jugé qu’il s’agissait d’un homicide.

La femme a poussé Serge Fournier hors du bus « avec suffisamment de force pour qu’il ne touche pas les marches », selon le rapport de police. « Sa tête a atterri à environ 2m de la porte du bus. »

Bishop avait proféré des injures aux autres passagers lorsque Fournier l’avait réprimandé et avait demandé qu’elle soit plus gentille. Des témoins ont déclaré qu’après avoir poussé Fournier, elle est partie sans lui offrir son aide.

Une séquence vidéo montre l’incident et montre clairement Bishop en train de pousser Fournier. Le service de police de Las Vegas a publié les images le 14 mai.

Bishop a été libéré avec une caution de 100 000 dollars, selon les procès-verbaux du tribunal obtenus par le Review-Journal le 15 mai. Le jour de sa libération n’était pas encore connu.

Les dossiers indiquaient que Bishop est surveillée jusqu’à ce qu’elle comparaisse devant le tribunal pour faire face à l’accusation de meurtre. Une audience préliminaire est prévue pour le 23 mai.

Comment Bishop a été identifiée :

Bishop a été identifié aux registres de surveillance et aux registres de transport en commun. Les inspecteurs ont parlé au père de son fils, qui a déclaré qu’il n’était plus avec elle car « elle est trop violente ».

Bishop a été contactée le 3 mai et a accepté de rencontrer les inspecteurs, a déclaré la police au Las Vegas Sun. Elle n’est pas venue. Elle a été arrêtée trois jours plus tard.

Le suspect a été transféré au centre de détention du comté de Clark et inculpé du meurtre d’une personne âgée.

Le 14 mai, le service de police de Las Vegas a publié une déclaration demandant aux témoins de se présenter.

« Les inspecteurs aimeraient parler à toutes personnes présentes lors de l’incident du 21 mars 2019, au cours duquel un homme âgé a été poussé d’un bus près de Fremont Street et de la 13th St, vers 17 heures », a-t-il déclaré.

La voisine de Bishop, Kia Lea, a dit avoir vu la vidéo et avoir pleuré.

« C’était déchirant, j’ai pleuré », a déclaré Lea à CBS 8 . « Juste pour voir que personne n’aidait dans la vidéo ; il était allongé là, tout seul. C’est toujours triste quand quelqu’un meurt, mais pour qu’il meure d’une manière si horrible, il faut l’avoir poussé fort. »

Qui était Serge Fournier ?

Trevor Taylor, qui vivait près de Fournier, a déclaré à KSNV : « C’était un excellent voisin. Très gentil, une personne religieuse. »

« Peu importe son âge, elle n’aurait pas dû faire ça. Les gens ont besoin d’un peu plus de patience que ce qu’ils ont aujourd’hui », a ajouté Taylor.

Ken Mallen, qui connaissait aussi Serge Fournier, a dit qu’il laisse derrière lui une femme handicapée qui a des difficultés financières. « Je sais que cela a causé plusieurs problèmes financiers à sa femme », a dit Mallen.

Checlzzi Powell, un autre ami de Fournier, a déclaré que l’incident mettait en évidence le besoin de respecter les personnes âgées. « Il était un peu lent parce que son dos et ses jambes étaient malades », a déclaré Powell.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ