Une femme avertit les propriétaires d’animaux : sa chatte est presque morte d’intoxication après avoir léché une lampe au sel de l’Himalaya

Par Nathalie Dieul
4 juillet 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Les vétérinaires mettent en garde les propriétaires d’animaux de compagnie contre les dangers de posséder des lampes de sel de l’Himalaya après qu’une Néo-Zélandaise eut déclaré que sa chatte avait failli mourir après avoir léché sa lampe.

Dans un message sur Facebook qui est devenu viral depuis, Maddie Smith, propriétaire de la chatte Ruby, a expliqué que cette dernière a commencé à sembler malade le matin du 26 juin.

L’avertissement a également été diffusé sur la page Facebook de l’hôpital vétérinaire Rose Avenue situé à Coffs Harbour, en Nouvelle-Galles du Sud en Australie.

« Nous nous sommes réveillés mercredi matin avec notre chère Ruby qui marchait très bizarrement et qui avait la tête dans une position bizarre en marchant », se souvient Mme Smith.

Maddie Smith, qui est originaire de Nouvelle-Zélande mais qui vit en Australie, a dit qu’elle pensait au départ que le comportement de sa chatte pouvait avoir été causé par le froid.

Elle a raconté qu’elle s’était rendue au travail comme d’habitude après avoir laissé Ruby « bien à au chaud » à la maison.

Mais le temps qu’elle rentre du travail ce soir-là, son état de santé s’était « considérablement détérioré », et Mme Smith l’a emmenée sans attendre chez le vétérinaire.

La propriétaire de l’animal, inquiète, a raconté que pendant que Ruby était traitée, les vétérinaires se faisaient beaucoup de soucis car la chatte ne pouvait pas marcher, manger, ni boire correctement. Ruby ne pouvait pas non plus voir ni entendre et les vétérinaires pensaient qu’elle avait des « problèmes neurologiques ».

« Ses sens et ses capacités de base ont disparu en l’espace de 12 heures. Elle était tellement démunie », a écrit Maddie Smith.

Le lendemain matin, des analyses sanguines ont montré qu’elle avait un taux de sodium extrêmement élevé. Les vétérinaires ont indiqué à Maddie Smith que le cerveau de sa chatte était enflé parce que l’animal souffrait d’un grave empoisonnement au sodium, ce qui lui a ensuite causé de multiples problèmes neurologiques.

Selon le centre antipoison pour animaux Pet Poison Helpline, l’empoisonnement au sodium chez les chats et les chiens peut mettre leur vie en danger, avec certains symptômes courants tels que vomissements, diarrhée, perte d’appétit, convulsions et même coma.

Mme Smith a reconnu qu’elle n’était pas consciente des dangers qui résident dans le fait de posséder une lampe de sel quand on est propriétaire d’un animal de compagnie. Elle a expliqué que Ruby avait ingéré le sel en léchant la lampe qui se trouvait dans son salon.

« C’est un véritable miracle qu’elle soit encore là aujourd’hui. »

« Ces lampes de sel sont addictives pour les animaux, et si ils y prennent goût, cela devient comme les chips pour nous ! Alors, s’il vous plaît, gardez-les hors de portée de vos bébés à fourrure », a-t-elle averti.

Maddie Smith a ajouté que Ruby est sur le chemin de la convalescence et qu’elle a depuis retiré la lampe de sel de l’Himalaya de sa maison.

La lampe de sel de l’Himalaya est un article de maison populaire connu pour apporter plusieurs bienfaits pour la santé, y compris un sommeil de meilleure qualité et un flux sanguin accru, selon le site Internet de référence pour les animaux Wide Open Pets.

Toutefois, cela peut devenir dangereux si, en léchant l’objet, les animaux de compagnie ingèrent plus de sel que l’apport quotidien maximal recommandé, selon le site. L’apport en sodium recommandé pour un chat est de 16,7 milligrammes par jour.

Les diffuseurs et brûleurs d’huiles essentielles font partie des autres articles ménagers courants qui peuvent être dangereux pour les animaux domestiques.

RECOMMANDÉ