Une femme confond du wasabi avec de l’avocat et développe un «syndrome du cœur brisé»

Par GQ Pan
1 octobre 2019 Mis à jour: 1 octobre 2019

Une femme de 60 ans s’est retrouvée aux urgences, souffrant d’un problème cardiaque rappelant un infarctus aigu du myocarde après avoir trop mangé de wasabi. Elle pensait que c’était un plat culinaire à base d’avocat ayant la même couleur verte.

Ce cas médical inhabituel a été rapporté dans un article publié récemment dans le British Medical Journal. La patiente anonyme, alors qu’elle assistait à un mariage en Israël, a confondu le condiment à sushi avec le fruit vert et crémeux du Mexique et en a pris une bouchée. L’acte malheureux lui a apporté un malaise presque immédiat, mais les femmes ont décidé de rester au mariage et la douleur a fini par s’estomper.

« Après avoir mangé le wasabi, elle a senti une pression soudaine dans sa poitrine qui rayonnait vers ses bras et qui a duré[quelques heures] », décrit le rapport de cas. « Elle a décidé de ne pas quitter la festivité alors que la douleur commençait à s’atténuer. »

Le lendemain, cependant, elle a dû consulter un médecin, car elle « sentait une faiblesse et un malaise général », selon la revue en ligne BMJ. On lui a diagnostiqué une cardiomyopathie takotsubo, mieux connue sous le nom de « syndrome du cœur brisé ».

Les auteurs du rapport décrivent le syndrome du cœur brisé comme un dysfonctionnement cardiovasculaire qui « se produit généralement chez les femmes âgées après un stress émotionnel ou physique intense et soudain ».

Cela entrave temporairement la capacité du cœur à pomper efficacement le sang dans l’organisme du patient, provoquant des symptômes semblables à ceux d’une crise cardiaque. Le phénomène a été documenté pour la première fois il y a plus de vingt ans par des chercheurs japonais qui, remarquant la morphologie du ventricule gauche, ont choisi le nom « takotsubo », (Tako : poulpe, pieuvre et Tsubo : pot) un dispositif de pêche en forme de pot utilisé traditionnellement pour attirer et piéger la pieuvre.

GNU Free Documentation License
Schémas du ventricule gauche, l’un atteint de la cardiopathie takotsubo (A) et celui normal (B). Domaine public

La cardiomyopathie de takotsubo est appelée également syndrome des cœurs brisés, car la maladie se révèle souvent associée à des événements traumatisants sur le plan émotionnel, comme la perte d’un conjoint, d’un parent ou d’un ami proche. En 2017, une femme de 62 ans du Texas a reçu un diagnostic de cardiomyopathie takotsubo après la mort de son chien.

« À notre connaissance, il s’agit du premier cas de cardiomyopathie takotsubo déclenché par la consommation de wasabi », ont déclaré les auteurs de l’étude, ajoutant que les causes sous-jacentes de la cardiomyopathie takotsubo sont « encore un mystère ».

La bonne nouvelle, c’est que la femme s’est rétablie après son traitement et sa réadaptation dans un centre cardiaque. Un mois après son diagnostic, elle a reçu son congé de l’hôpital alors qu’elle était déclarée en bonne santé.

Néanmoins, il n’y a pas lieu de craindre le wasabi ou d’arrêter d’en manger. Comme l’ont noté les chercheurs, la quantité prise par la femme était « exceptionnellement importante » pour la consommation de wasabi. Les amateurs de cuisine japonaise devraient s’en sortir tant qu’ils ne mangent pas leur pâte de moutarde verte d’un seul coup.

RECOMMANDÉ