Une femme de 38 ans tente d’échapper à des accusations en se faisant passer pour sa fille de 21 ans

Par Simon Veazey
3 septembre 2019
Mis à jour: 3 septembre 2019

Heather Garcia, une femme de 38 ans de l’Utah (États-Unis) a déclaré qu’elle n’avait que 21 ans après avoir été arrêtée à la suite d’un contrôle de police (aux États-Unis, l’âge de majorité varie selon les États).

Elle a été arrêtée le samedi 30 août et accusée de conduite sans permis ni carte grise, sans assurance, et avec possession de matériel de drogue, en plus d’avoir donné de faux renseignements à un agent de la paix, selon les dossiers de la prison du comté de Davis.

Le journal KUTV a rapporté que Garcia avait initialement dit aux officiers qu’elle était née en 1998 et qu’elle s’appelait Mercedes. Mais peu de temps après, les policiers ont découvert des documents montrant que l’identité qu’elle avait donnée était en fait celle de sa fille, a rapporté le journal, citant des documents judiciaires.

Heather Garcia. (Prison du comté de Davis)

Lorsqu’ils ont réussi à déterminer son vrai nom, la police a découvert qu’elle avait plusieurs mandats d’arrêts en suspens pour possession de substances illicites, pour conduite avec un permis invalide et pour possession de plus de 500 g de marijuana, selon les dossiers de la prison.

En vertu de la loi de l’Utah, le fait de donner une fausse carte d’identité (c.-à-d. une carte qui n’appartient à personne d’autre) est un délit de classe C et passible d’une amende de 750 $.

Cependant, tenter d’induire des agents en erreur en leur faisant croire qu’une autre personne a commis le crime avec un nom et des détails réels est un délit de classe A qui entraîne une amende maximale de 2 500 $ et une peine d’emprisonnement possible d’un an.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ