Une femme de 65 ans «tasée» alors qu’elle se débattait avec un policier lors d’une arrestation

Par Colin Fredericson
2 août 2019 Mis à jour: 2 août 2019

Des images d’une femme de 65 ans qui se battait pour ne pas être arrêtée, puis arrêtée par un policier à Cashion, en Oklahoma, ont été filmées à l’aide de la caméra portative.

Un policier a arrêté Debra Hamil et lui a remis une contravention de 72.30 € à cause d’un feu arrière cassé, a rapporté KOCO News. « Donc tu ne donnes même pas un avertissement pour ça ? » dit Debra Hamil dans une vidéo de la caméra portative obtenue par KOCO News.

« Ça fait six mois que vous conduisez comme cela, » a dit l’officier. « Ce n’est pas vrai, » répondit Debra Hamil.

« Alors, je ne vais pas vous donner un avertissement pour ça alors que vous conduisez comme ça depuis six mois, » a répondu l’agent de police.

Debra Hamil a ensuite refusé de signer le procès-verbal. Elle a dit qu’elle ne devrait pas avoir à payer 72.30 € pour quelque chose qu’elle peut réparer. L’agent lui a alors demandé de sortir du véhicule.

Debra Hamil a refusé, a remonté sa fenêtre et a gardé ses portes fermées. L’agent lui a alors dit de ne pas s’en aller en voiture.

« Oh, tais-toi et donne-moi ça et je le signerai, » a dit Debra Hamil.

L’officier continue de lui ordonner de descendre du camion en disant : « On a dépassé ça.» Alors Debra Hamil s’en va.

Lorsque l’agent a rattrapé Debra Hamil, il sort son arme et lui ordonne de sortir de la voiture. Il avait l’air de remettre l’arme dans son étui, puis s’est approché et a sorti Hamil de la voiture pendant qu’elle se battait contre lui. Il l’a fait tomber par terre.

Debra Hamil a continué à se débattre, refusant d’être menottée et se bagarrant avec l’officier. Il l’a ensuite tasée avec son pistolet électrique.

« Mettez vos mains derrière le dos ! » cria-t-il.

Il est finalement parvenu à menotter Debra Hamil. Il a dit qu’il appelait des secours médicaux, puis l’a mise dans un véhicule de police.

« Vous n’aviez pas besoin de m’électrocuter au pistolet Taser, » a dit Debra Hamil à l’agent de police.

« Vous n’obéissiez pas. Vous ne sortiez pas. Et puis vous avez essayé de me frapper. Alors oui, je l’ai fait, » a répondu l’agent.

« Oui, j’ai essayé de te donner un coup de pied parce que je suis une fille de la campagne, » a dit Debra Hamil.

« Et vous avez été électrocutée à cause de ça, » a dit l’officier de police.

« Oui, et je n’ai pas aimé qu’on me jette par terre [juron], » a dit Debra Hamil.

« La prochaine fois, écoutez ce que je vous dis de faire, » a dit l’officier.

Debra Hamil a été accusée de voies de fait contre un policier et d’un délit mineur pour avoir résisté à son arrestation, a rapporté KOCO News.

Au fur et à mesure que l’incident a fait l’objet de récits, la discussion sur les médias sociaux s’est intensifiée, principalement autour de la question de savoir s’il était approprié d’utiliser autant de force sur une femme de 65 ans.

« Je tiens à vous remercier pour un policier qui ne fait pas preuve de favoritisme et qui a répondu à la femme de 65 ans qui ne voulait pas se conformer aux ordres de l’officier, peu importe ce qu’il ordonnait. Elle croyait qu’elle n’avait pas à faire ce qu’il disait : ‘C’était une fille Patterson’ qui ou quoi que ce soit d’autre, » a écrit Carolyn T T Trim, sur une page Facebook du Service de Police de Cashion. Il semble que le ministère n’ait pas de canaux officiels de médias sociaux.

« La femme a eu tort d’agir comme elle l’a fait, mais l’officier a causé l’incident ! Un simple avertissement pour une femme de 65 ans ayant probablement un revenu fixe aurait suffi ! S’il savait qu’elle conduisait de cette façon depuis six mois, pourquoi ne pouvait-il pas l’aider au lieu d’aggraver la situation ? Il aurait pu recommander un endroit à réparer ou peut-être même le changer lui-même. Autrefois, quand nous avions de bons policiers, ils déverrouillaient les portes et changeaient les pneus, surtout pour les personnes âgées !! Comme je l’ai déjà dit, la femme avait tort, mais l’officier est un ‘postier’ qui a besoin d’être viré. Servir le public. » a écrit Jack Proctor.

« Je suppose qu’elle pensait qu’étant donné son âge, la discipline était exclue. Peut-être que les Patterson auraient dû lui inculquer un peu de respect et de savoir-vivre dans sa jeunesse, et qu’elle n’aurait pas reçu le traitement qu’elle a reçu. Le policier a bien réagi, » a écrit John Jones, dans un commentaire sous le poste de Carolyn T. Trim.

« J’espère que la vieille dame qu’un de vos officiers a jetée par terre poursuivra la crapule de votre honteux service de police. Aucune femme âgée, résistante ou non, ne devrait jamais être malmenée par un officier. Je suis désolé, mais si vous avez besoin de lancer et de taser quelqu’un de 30 ans de plus que vous pour en prendre le contrôle, vous avez besoin d’un entraînement sérieux, » écrit Cody Tench.

Il semble que certains des commentaires se sont répandus sur la page Facebook du service des incendies de Cashion, qui a une page officielle sur Facebook.

« Avec les récents événements impliquant le service de police de Cashion, nous aimerions rappeler à tout le monde qu’il s’agit d’une page du service d’incendie. Nous sommes fiers d’appuyer tous nos organismes locaux et voisins d’application de la loi, le service de police de Cashion, le bureau du Sheriff du Comté de Logan, le bureau du Sheriff de Kingfisher, et la patrouille de l’autoroute de l’Oklahoma. Toutes les menaces qui pèsent sur le service d’incendie seront confiées aux forces de l’ordre. #backtheblue #sameteam #thinblueline #thinredline #thinredline »

 

RECOMMANDÉ